Do or Die est un groupe nous venant de Belgique, et contrairement à ce que l’on pourrait penser, leur musique ne fera pas rire grand monde. En effet, DoD ne fait pas dans la dentelle avec son métalcore à tendance plus hardcore que métal. ‘Tradition‘, leur nouvel album, est sorti en mars 2005 chez Century Media, et avec celui-ci, le groupe belge espère bien devenir une référence sur la scène européenne…

2 chanteurs à la voix écorchée (Chris et Angelo) se partagent le micro, mais peut-on encore parler de chant devant une telle boucherie sonore ? Ici, tout est en effet basé sur l’agression vocale, avec un gros quota de growls à la Mark Hunter (Chimaira) pour faire peur aux voisins (ex : ‘Dead End‘, ‘Betrayal‘). Bien évidemment, toutes les paroles sont en anglais, question de crédibilité pour ce groupe signé sur un label international (et puis aussi parce que le flamand, ça le fait pas trop). Comme dans tout bon groupe de métalcore qui se respecte, la batterie est percutante, les riffs sont lourds et malsains, et les breaks sont fréquents pour faire mosher le pit. Les morceaux sont courts, dynamiques et comme diraient nos amis américains, in your face. L’influence de la scène hardcore New-Yorkaise est là, et le groupe belge n’a vraiment pas à rougir face à ses aînés…

Parmi les meilleurs titres, on retiendra tout particulièrement ‘Persecution‘, qui avec son intro pleine de larsen et son riff jumpant, fait figure de bombe créée tout spécialement pour la scène. On reste également scotché par l’énergie de ‘Dead End‘ : son riff entêtant et son gros ralentissement à la fin en font l’un des moments forts du disque. ‘1930 Prohibition‘ se démarque des autres titres par son outro en guitare acoustique et ses hurlements façon Jamey Jasta (Hatebreed). ‘Scars‘ nous propose des relents de métalcore scandinave, et si ce titre n’a pas grand chose à voir avec le martèlement infernal de ‘Too Late‘, on remarquera tout de même que ces 2 morceaux empruntent de nombreux gimmicks à Machine Head… Au rayon des bizarreries, l’intro de ‘The Pact‘ devrait en en dérouter plus d’un avec son chant traditionnel italien sorti tout droit de la B.O du Parrain, mais le riff slipknotien qui suit nous rassure tout de suite sur l’état de santé du groupe. Niveau solo, l’originalité n’est pas vraiment au rendez-vous, même si la technicité est là (‘Vendetta‘).

Tradition‘ est donc une bonne petite surprise : alors que ces 13 titres auraient pu vite tourner en rond, Do or Die est parvenu à maintenir l’intérêt tout au long de ce disque très orienté vers le hardcore. Dans chaque morceau, le groupe belge parvient à trouver LE riff qui tue, ce qui rend au final l’écoute plus qu’agréable… L’Europe s’est donc trouvé un nouveau groupe de talent, pour faire face à la déferlante américaine. Sans atteindre le niveau des derniers Cataract ou Born From Pain, Do or Die a sorti un disque honnête et puissant qui le place sur la liste des groupes à surveiller de près.