Rendons à César ce qui appartient à César : les Gang Of Four trouvent l’occasion de sortir ‘Return The Gift‘ en ces temps de revival rock. Franz Ferdinand, Bloc Party, Interpol, The Rakes, Futureheads et tous ces groupe dont certains labels semblent lancer ou relancer… La scène anglaise post-punk leur doit beaucoup, sans compter ces grands groupes des années 90 qui ont avoué avoir longtemps été influencé par de quatres musiciens originaires de Leeds.

Il était donc temps de mettre les points sur les i. Car oui, on retrouve de tous ces groupes en Gang Of Four vient l’idée que la musique est définitivement intemporelle : malgré les trente années qui nous séparent des origines du groupe, ‘Return The Gift‘ semble être épargné par la poussière. Constitué de morceaux choisis de la carrière du groupe (réenregistrés pour l’occasion -vous a t on dit que le gruope s’était effectivement reformé récemment ?-), l’album garde une continuité et on retrouve le chant atypique de Jon King, la basse aux petits relents funky de David Allen… Avec l’horizon musical actuel, on ne saît plus vraiment qui a volé qui et c’est l’occasion de se demander si Gang Of Four a bien fait de pondre cet auto-album-tribute : le groupe n’avait déjà pas à l’époque réussi à s’imposer face à Joy Division; aujourd’hui, dans cette mare de groupes venus d’outre-manche, que leur reste-t-il pour squatter à nouveau les ondes FM ? Pas grand chose, ce n’est sûrement pas le but. Et après tout, ‘Return The Gift‘ est un double album dont un second volume rempli de titres remixés par Yeah Yeah Yeahs, Hot Hot Heat, Dandy Warhols, The Rakes, Ladytron… Sans dépasser le maître, les élèves le remercient. Nous aussi.