Un enfant n’aime guère qu’on lui serve coup sur coup la même soupe, surtout si la seconde se révèle être plus insipide. Je peux le dire : je suis un grand enfant. La métaphore est facile, certes, mais la démarche du groupe l’est tout autant. Il n’y a pas si longtemps que ça, Avenged Sevenfold représentait cette vague de metalcore américain frais et poseur, qui s’est vite essoufflée. Et après un album beaucoup plus mainstream -‘City of Evil‘ en 2005- et une récente collaboration sur un single de Good Charlotte (‘The River‘), je me demandais bien à quelle sauce les californiens allaient manger l’ouïe de l’auditeur.

Rien que pour les yeux, ça commence mal. Un artwork (bâclé et) identique à ‘Walking the Fallen‘, second album du groupe, l’inversion des couleurs (enfin… noir et blanc) en plus. Un petit foutage de gueule ? Peut-être. Ou sinon je ne comprends pas le délire.
Pour les oreilles, c’est pareil. Après moult et moult écoutes, un seul constat est possible : ils ont choisi la facilité, en essayant de pondre une galette emplie de compositions dans la lignée de ‘Bat Country‘, LE hit d’Avenged Sevenfold sorti en 2005. C’est encore plus accessible, ce qui est tout à leur honneur, si c’est ce à quoi ils aspirent, pourquoi pas; mais c’est surtout plus fade. Les ballades sont encore plus présentes, les vociférations de M.Shadows ont quasiment disparues (problèmes de cordes vocales, why not…), et les branlettes de manches souvent sans intérêts. Les tatoués d’Hunington Beach se perdent dans un hard FM quelconque, bien loin de la fraîcheur et de la virulence des débuts. Et ce ne sont pas les grosses erreurs comme les effets appliqués sur les voix dans ‘Lost‘, dignes du plus grand groupe disco-dance roumano-moldave, ou les trop nombreuses envolées mielleuses (‘Gunslinger‘, ‘Dear God‘) qui vont hausser le niveau de cette production. Quant aux moments où les riffs se font saturés, c’est vu, revu, et encore revu. Le morceau d’ouverture, ‘Critical Acclaim‘, accrocheur, fougueux, aux variations judicieuses, fait mine de pépite d’or (ha ha ha) au beau milieu de ces égarements musicaux, alors que ‘A Little Peace of Heaven‘ paraît complètement décalé avec ses cuivres & cordes… Mais là aussi j’ai l’impression d’avoir entendu cela quelque part… Ah oui, Fall Out Boy, dernier album.

Peu de groupes arrivent à perdurer sans se renouveler. N’est pas AC/DC qui veut ! Avenged Sevenfold s’est raté sur ce quatrième opus, ne proposant rien de nouveau aux auditeurs en s’enfermant dans un style trop formaté, avec la longueur des morceaux comme ennemi (et apparemment, pour certains, c’est [url=https://www.visual-music.org/chronique-138.htm]une fâcheuse habitude[url]). Ils sont bien loin du metalcore d’origine, ainsi que de l’efficacité et du fun du très réussi single ‘Bat Country‘. La faute à l’absence d’oreilles extérieures pour produire ce disque ? Probablement, mais je ne m’inquiète pas pour eux, un clip sur MTV, l’attitude et le look feront le reste auprès des kids… En attendant du nouveau, du vrai.