The Charlatans est un de ces groupes révéré outre Manche et copieusement ignoré un peu partout ailleurs, particulièrement en France, la patrie du bon goût musical. L’inverse de Placebo. Le groupe de Tim Burgess partage cette situation avec les Stone Roses (Ian Brown a joué devant un Bataclan à moitié vide il y a un mois), les gros Manic Street Preachers et les moins recommandables Athlete, Snow Patrol et autres clones de Coldplay. L’éternel paradoxe anglais. ‘You Cross My Path‘ est le dixième album studio des anglais et fait partie des disque post ‘In Rainbows‘, à savoir disponible en téléchargement, ici totalement gratuit, avant la sortie physique. Ces jours-ci, il sort en édition deluxe (histoire de faire payer les fans pour quelque chose de neuf, pas comme certains…) incluant un disque de raretés et autres titres lives. ‘You Cross My Path‘ est donc dans tous les bons iPod depuis mars dernier. Etrangement, ceci a été assez peu relayé médiatiquement…
Tout cela est très bien mais posons-nous la question qui fâche, parce que les disques gratos, c’est très bien, mais il faudrait voir à ne pas oublier la qualité, souvent défectueuse chez les généreux en ce moment et ce n’est pas le slip de Reznor qui nous fera penser autrement. Question :la qualité de cet album est-elle proportionnelle à son prix ou à la générosité de ses créateurs ?
On serait tenté de pencher pour la deuxième option. Sans être un chef d’oeuvre intersidéral, ce dixième album des Charlatans est fort réussi. Là où les précédents disques louchaient du côté d’un exil vers la rue principale, les anglais ont visiblement retrouvé leurs albums de New Order. ‘You Cross My Path‘ sonne exactement comme les ex Joy Division, période ‘Get Ready‘.

Cours d’histoire : sorti en 2001, ‘Get Ready‘ montrait New Order inverser ses valeurs. De la musique electro-dance pour rockers, on passait à du rock pour des fans d’electro-dance. On se souvient des singles ‘Crystal‘ et ‘60Mph‘.

D’où un ‘You Cross My Path‘ assez rock FM, aux lignes de basses dominantes, synthés en retraits mais à la présence indispensable, des guitares essentiellement rythmiques, des chansons qui secouent le popotin. ‘The Misbegotten‘ est la meilleure chanson que New Order a oublié de composer (cette manière de faire entrer les instruments un par un…) depuis 2001. Ceci dit, la patte Burgess est bien présente, ce dernier chante d’une manière étonnamment jeune, presque juvénile comme le jeune… Bernard Butler (‘A day for letting go‘).
Le principal reproche à formuler à propos de ‘You Cross My Path‘ serait peut être son absence de reliefs marqués. Tout se vaut et ce n’est pas tiède, mais on a un peu de mal à extraire une chanson, que ce soit vers le haut ou vers le bas. Ce dixième album fonctionne à l’image d’une introduction parfaite pour les novices. Le groupe poursuit son bonhomme de chemin, ses obsessions mélodiques sans jamais céder à la facilité. Ce n’est pas ce dixième opus qui sortira les Charlatans de la situation évoquée plus haut mais voici un album aussi idéalement printanier qu’un sandwich, accrocheur, pas toujours très relevé mais jamais fade.
You Cross My Path‘ est un si bon qu’on serait tenté de payer pour l’avoir ! Cela dit, si l’envie vous prend, le téléchargement gratuit est terminé depuis… hier.