Votre mot de passe vous sera envoyé.
MQ8Ve4xkOgw
Intensité du post rock avec la finesse d’écriture et de mélodie de l’indé, Brand New n’a rien sorti depuis quasi 10 ans et se permet de revenir sans prévenir. Que nous réserve Science Fiction ?

MTV 2 Compatible.

Après deux minutes d’intro inutiles et quelques interludes de dialogues dont on se passerait bien, “Lit Me Up” nous ouvre les portes d’un univers à fleur de peau. Une chanson qui va crescendo en gérant aisément ses 6 minutes, un gabarit moyen dans l’album puisque la moitié des titres dépassent les 5 minutes.

Out of Mana” a ce petit swag à la Silverchair en ménageant un côté passive agressive entre ses couplets apaisés et son refrain rentre-dedans. Le tout saupoudré de riffs qu’on a l’impression de ne plus avoir entendu depuis le milieu des années 90. “Waste“, tout comme “In The Water” sonne comme du Pearl Jam époque Yield, « Desert” et son acoustique évoque aussi bien les Red Hot qu’un Ben Harper. Enfin l’emo s’invite globalement sur tout le disque avec des sujets aussi légers que la dépression, la perte de repères et l’attente.

Mais les hymnes un peu catchys ne sont pas oubliés comme la très cowboy “451” et son refrain entêtant. “Can’t Get It Out” n’est pas une chanson sur les trop gros pénis. C’est LE tube de la tracklist, balançant très vite son refrain et bénéficiant de choeurs qu’on a envie de gueuler et d’une batterie qu’on suit en battant du pied.

Résumant assez bien ce qu’on pouvait appeler dans le passé le rock alternatif, Brand New sort un disque multiple et cohérent à la fois avec certains des morceaux les plus puissants de l’année. Un retour à une musique qu’on entend plus assez, relativement daté mais terriblement plaisante.

Brand New ✖︎ Science Fiction
Ce petit feeling ninetiesLes guitares. La mélancolie des mélodies.
Les interludes beaucoup trop longues.Could Never Be Heaven
4.0Note finale
Avis des lecteurs 34 Avis