Votre mot de passe vous sera envoyé.

Marilyn Manson continue de dévaler la pente de la gêne intense en tout schuss —ou en fauteuil roulant, c’est selon. Après s’être pris une croix sur la gueule et avoir tourné avec Johnny Depp (qui est accusé de violences conjugales par son ex-femme, n’oublions pas), le mec s’est juste dit qu’arriver sur scène en faisant semblant de mitrailler la foule serait une bonne idée. Quelques semaines après la tuerie de Las Vegas et quelques jours après celle de l’église au Texas, on peut dire que le timing est bien trouvé.

Il s’est depuis expliqué à sa façon, en justifiant son acte par la sempiternelle excuse de “l’art critique” :

Mon art a toujours été une réaction à la culture populaire et c’est ma façon de faire réfléchir les gens à propos des choses horribles qui arrivent dans ce monde. Ma performance n’était pas destinée à être irrespectueuse ou à montrer de l’insensibilité.

Brian, on t’aimait bien, mais ça devient vraiment embarrassant tes tentatives d’exister médiatiquement avec des actions toutes plus gogol les unes que les autres…

 

Source : Spin