Votre mot de passe vous sera envoyé.

Alors, oui, le Big Four Of Trash, c’est en fait Metallica, Slayer, Megadeth et Anthrax. Toujours est-il qu’une maman néo-zélandaise aurait appelé ses 3 enfants Metallica, Slayer et Pantera. On ne lui en voudra pas, le son est toujours bien vénère et lourd. Alors moi, quand je lis ça, j’ai quand même envie de prendre de grosses pincettes tellement cela semble énorme.

L’info est relayée par le réalisateur David Farrier (qui avait fait le doc’ Dark Tourism sur Netflix) qui se paie soit un gros coup de pub à l’intox, soit un gros coup de pub avec une info fofolle. La maman ayant déclaré que  :

« Ce n’est pas facile d’élever trois des groupes les plus heavy ! »

Alors, le réalisateur se défend en annonçant qu’il s’est quand même renseigné. il aurait ainsi vu les certificats de naissance, le petit Metallica aurait même comme « middle name », « And Justice For All » !!!

Le réalisateur aurait aussi contacté la personne en charge de l’inscription au registre néo-zélandais (Jeff Montgomery) qui aurait répondu que rien ne l’empêche, semblant confirmer un peu plus la chose :

“There are no restrictions on naming babies after bands or albums, as long as the word used is not generally considered to be offensive or does not resemble an official rank or title.”

Si le nom de la maman n’est pas donnée, on apprend qu’elle est fan d’arbalètes (!) :

« This mother is also a big fan of crossbows which are also truly metal and she deserves our complete and utter respect for this (and for raising three kids) […] Clearly this metal mother (and her kids) deserve free metal gigs for life. »

Source :  NME