Mr. E est un homme qui est capable du meilleur comme, fort heureusement très rarement, du moins bien. Et lorsque l’annonce d’un double album est faite, lorsque ‘Blinking Lights and Other Revelations‘ est enfin sur les rails, on saute de joie quant à l’idée d’un ‘Beautiful Freak‘-bis, comme d’habitude. Mais Mr. E est un homme qui a toujours et fera toujours les choses différemment. Pour preuve, l’évolution musicale d’Eels empruntant très régulièrement des chemins sur lesquels on ne pensait pas le croiser. En l’occurrence, avec ce nouvel opus, non seulement il nous interpelle, mais en plus, il nous prend en auto stop et nous raconte avec grande force, sa vie, ses aventures. L’auto-radio est en marche est déjà voit-on se profiler aux horizons ces moments de la vie d’une banalité désobligeante mais tellement personnels. On s’approprie la musique d’Eels : comme d’accoutumée, Mr. E nous compte sa vie trop souvent ponctuée de tristes événements et ce, avec talent. Le musicien introverti, accompagné de ses fidèles acolytes (et de Tom Waits, John Sebastian, Peter Buck et d’autres), se transformant soudainement en conteur remarquable s’ouvrant sans complexe. Mais ça, on le savait déjà. Ce qui fait la différence avec ‘Blinking Lights And Other Revelations‘, c’est que l’album a été composé avant tout pour être partagé. On a alors le cerveau remplis de souvenirs, entrecoupés de flashbacks anodins mais toutefois personnels : lever du soleil, pluie qui tombe, odeur de vacances, rupture amoureuse, perte de membres de la famille, joie, tristesse… Mélancolie et nostalgie sont rarement aussi bien retranscrits. Le groupe plonge dans les abîmes profondes et sombres de la pop, suit des passages délicatement acoustiques, pour tomber durement à terre et laisser le rock électrique prendre le pas. Le tout, saupoudré de cette saveur rétro à laquelle on avait déjà goûté avec les précédents disques d’Eels. On jubile, on a le coeur qui bat fort et c’est à ça qu’on sait qu’un album est bon.

Alors finalement, après de longues années de travail de la part de Mr. E, voici 33 titres, à prend tel quel. Certains y verront du remplissage facile, d’autres une ambiance mûrement réflechie. Certains y verront un disque trop long et indigeste, nous, on voit qu’il nous reste encore beaucoup de temps pour l’écouter, et avec plaisir.