les Franz Ferdinand ont au moins ça pour eux, même pour les détracteurs, l’enthousiasme. C’est sûr, sur cd, on s’en rend compte, mais il manque quelque chose, l’image. C’est enfin réparé avec ce premier (double dvd), bien fourni, et interessant dans son ensemble, voilà qui rend ce début d’année plein de partiels un peu moins grisâtre.

La réelle faculté du groupe, et on s’en rend compte très vite dans le premier dvd, est de savoir manier aussi bien les festivals énormes (le T In The Park, le Barrowlands), que les salles de concerts, avec toujours autant de poigne et de sourires. Ce premier dvd retrace donc la tournées de promo du premier cd éponyme, à travers festivals, et quelques dates au Pays de l’Oncle Sammy. On y retrouve avec plaisir la fougue de’Michael‘, ‘Take Me Out‘ ou ‘The Dark Of The Matinee‘. Quelques inédites (pas tant que ça quand on a déjà vu le groupe en concert, ou qu’on le connait un minimum) sont de la partie. Ainsi, on peut écouter et voir ‘Love And Destroy‘, ‘Van Tango‘ et ‘Shopping For Blood‘. Le patchwork de’images de concert s’achève par un ‘This Fire‘, capté à Los Angeles. En guise d’extras, le groupe nous propose deux options, une partie karaoké, et l’autre documentaire. Evacuons le moins important d’abord, le karaoké. Deux extraits sont proposés ‘The Dark Of The Matinée‘ et ‘Take Me Out‘. Pas très interessant, quoiqu’assez drôle dans la mesure où les images datent des années 60/70 et que les sous titres sont en … Japonais ! Poilant mais limité quand on ne maîtrise pas la langue de pays de l’oncle Takumi. Le documentaire, intitulé ‘Tour de Franz‘ nous montre donc le groupe … en pleine tournée. On voit quelques extraits de concerts, de répètes, de balance (à Rennes notamment), on y apprend qu’un des potes du groupe a besoin d’un nouveau numéro de portable et est soit Ou con, ou sourd, que le groupe Ash a prété son matos (grattes comprise) à nos petits Ecossais, suite à un probleme de greve à l’aéroport de Paris, et tout plein d’autres trucs, comme un concert privé pour les potes, avec plus de 200 fans dehors … que faire ? appeler Nick et Alex, avec leurs guitare, et les laisser jouer quelques titres en plein milieu des fans. Sympa et assez drôle, ce documentaire permet de mieux cerner les tics live et de les voir un peu différement de l’image qu’ils laissent paraitre dans la presse. nan, en fait je déconne, ils rigolent et sourient tout le temps, s’en est presque déprimant.

Le deuxième dvd lui, présente deux concerts entiers. L’un à la Brixton Academy et l’autre à San francisco. Pas grand chose à signaler, à l’exception de l’apparition de ‘This Diary‘, chanson moyenne non retenue pour le deuxième album, du terriblement Rock’n’roll ‘I’m Your Villain‘, et du speedé ‘This Boy‘. Le deuxième concert ne laisse apparaître aucun nouveu morceau du groupe, mais montre de bonnes versions des ‘tubes’ du groupe, tels que ‘Auf Achtse‘, ‘Cheating on You‘, ou les meilleurs morceaux du groupe ‘Come On Home‘ et ‘Jacqueline‘.

Ce premier dvd du groupe Ecossais le plus hype du moment est donc loin d’être une déception, seulement on regrettera juste le manque de nouvelles chansons. ceci dit, tout cela n’est que languedeputasserie, puisque ce dvd, même s’il manque d’un léger quelque chose pour le rendre ultime, n’en reste pas moins, l’un des meilleurs moyen de découvrir le groupe en image, et pour moins cher qu’une place de concert.