La page d’accueil du site [url=http://yearzero.nin.com/]Year Zero[/url] a changé hier soir, quelques pixels ont fait leur apparition. Autour du titre d’une des chansons de l’album. Et bizarrement, c’est ce morceau qui a été retrouvé, comme par hasard, sur une clé USB dans les toilettes des dames de la salle de concert où NIN jouait hier soir.
Le morceau s’intitule “Me, I’m Not”. Pour le charger, c’est [url=http://symphonyofnoise.com/nails/yearzero/]ici[/url]. Pour les paroles, c’est dans la suite. J’invite également les fans de NIN à se jeter sur la suite de la news : on y apprend (ou pas) de nouvelles choses sur Year Zero.

Parce que, oui, évidemment, l’histoire ne s’arrête pas là.

Sur la clé USB retrouvée dans les toilettes, il y avait également un fichier son nommé “2432.mp3” (des chiffres qui reviennent sans cesse sur les différents sites, mais dont personne ne connait de source sûre la signification) sur lequel on entend des criquets. Étrange, non ?

Sauf que, évidemment, quand vous passez ce son de criquet sous un spectrographe, comme la dernière fois, vous obtenez :

[img]http://img101.imageshack.us/img101/786/123ie3.png[/img]

Un numéro de téléphone.

Évidemment, vous appelez. Et vous tombez sur l’enregistrement 71839J fait par US Wiretap où l’on entend la discussion entre une mère, impuissante, et sa fille, en larmes, qui va se faire tuer. (Pour info, j’ai rarement entendu un truc aussi flippant)

Remis de vos émotions, vous réalisez que peut-être US Wiretap a un site internet. [url=http://www.uswiretap.com]Et c’est le cas[/url]. On retombe bien sur un site créé pour l’occasion, le style ne trahit pas. Mais c’est juste une page… rien de plus. Et vous vous dites que, peut-être, en mettant le nom de dossier dans l’URL, on pourrait arriver à quelque chose : [url=http://www.uswiretap.com/71839J/]http://www.uswiretap.com/71839J/[/url] . Et c’est encore le cas : vous arrivez sur la retranscription d’une enquête interne faite sur un policier. On y parle d'[b]attentat terroriste[/b] qui a lieu le [b]7 février[/b] (de quelle année, je vous le demande), de la [b]Star Chamber[/b] où il y a eu [b]112 morts[/b] en deux jours, on y parle aussi de [b]larmes oranges[/b] (mais où va-t-il chercher tout ça ?).

Voilà encore quelques mystères supplémentaires dans le grand concept Year Zero.

Paroles de [b]”Me, I’m not”[/b][i]well it’s happening
never planned on this
you’ve got something I need
kind of dangerous
and I’m losing control
I’m not used to this
what you want from me
I’m not used to this

I can’t shut it off
this thing I’ve begun
and it’s hard to tell
just where it’s coming from
and it’s hard to see
what I’m capable of
and it’s hard to believe
just, what I’ve become

hey, can’t stop
me, I’m not
hey, can’t stop
me, I’m not
hey, can’t stop
me, I’m not
hey, can’t stop
me, I’m not

I can swallow it down
keep it all inside
I define myself
by how well I hide
I feel it coming apart
well, at least I tried

I can win this war
by knowing not to fight
if I take it all back
someway, somehow
if I knew back then
what I know right now

hey can’t stop
me, I’m not
hey can’t stop
me, I’m not
hey, can’t stop
me, I’m not
hey, can’t stop
me, I’m not[/i]