Votre mot de passe vous sera envoyé.

Ça y est, la saison 4 de Stranger Things est officiellement terminée et question musique, il y a des choses à dire ! Cet article est bien évidemment rempli de spoilers, vous voilà prévenus. On commence par deux phénomènes : une certaine chanson et un certain personnage. Puis on détaillera les chansons utilisées et la bande originale.

« Running Up That Hill » de Kate Bush

À moins d’être complètement sourd et coupé du monde, vous n’avez pas pu passer à côté du retour en grâce de « Running Up That Hill » de Kate Bush.

Dans ce qui restera la scène la plus marquante de la saison, Max est sauvée des griffes de Vecna par ses amis, qui lui font écouter la chanson. Le sous-texte n’est pas franchement enfoui profondément mais autant l’écrire blanc sur noir pour ceux du fond : c’est une métaphore sur l’isolement et la dépression.

Le morceau est revenu se placer tout en haut des charts et a eu droit à son challenge sur TikTok.

 

Choisir et obtenir la chanson

Dans une interview pour Variety, la music supervisor pour Stranger Things Saison 4, Nora Felder, est revenue sur le choix et l’obtention de la chanson.

« À chaque fois cette chanson était indiquée dans les scripts par la mention « TBD, la chanson de Max ». À partir de là, j’ai essayé de ressentir ce que les frères Duffer pensaient être les éléments nécessaires, et j’ai suivi mon intuition quant aux sentiments éprouvés par Max. »

« La chanson m’a immédiatement frappée par ses profonds accords et la possible connexion à la souffrance émotionnelle ressentie par Max.

Les paroles de Kate Bush peuvent signifier des choses très différentes selon les personnes. Considérant la douloureuse isolation de Max, un « deal with god » pourrait refléter la croyance implicite de Max, que seul un miracle sous la forme d’une preuve de soutien ou de compréhension, pourrait l’aider à gravir la colline de la vie qui se tient devant elle.

Dans le cas de Max, un « deal with god » peut  métaphoriquement être entendu comme un appel à l’aide. »

Obtenir la chanson n’allait pas être facile, puisque Kate Bush est connue pour être assez stricte concernant l’utilisation de sa musique. L’équipe lui a donc envoyé le détail de toutes les scènes et utilisations précises du morceau. Le processus fut d’ailleurs assez long, puisque « Running Up That Hill » se retrouve dans presque toutes les scènes où apparait Max. Si l’histoire s’est bien terminée, c’est surement pour une raison simple : Kate Bush était fan de la série.

La réaction de Kate Bush

Kate Bush est dans un premier temps sortie de son silence par un bref message sur son site, puis a publié le communiqué suivant via son agent :

« Quand la première saison est sortie, nos amis n’arrêtaient pas de nous demander si on avait regardé Stranger Things, alors on a essayé et on a vraiment adoré. On a regardé chaque saison à sa sortie, en famille.

Quand ils nous ont approchés pour utiliser « Running Up That Hill », on pouvait constater qu’ils avaient apporté beaucoup de soin à la façon dont le morceau était présent dans le contexte de la série et j’ai vraiment aimé le fait que la chanson soit un totem positif pour le personnage de Max.

Je suis vraiment impressionnée par cette dernière saison. C’est une œuvre incroyable. Les épisodes sont très bien réalisés avec de grands personnages et des effets spéciaux fantastiques.

C’est vraiment touchant que le morceau ait été reçu aussi chaleureusement, et en particulier le fait qu’il ait été relancé par les jeunes fans qui aiment la série. Je suis vraiment heureuse que les frères Duffer reçoivent des retours si positifs pour leur dernière création. Ils le méritent. »

Oh, et puis…

Juste pour le plaisir, le trailer de la deuxième partie de la saison 4 utilise la chanson avec une badassité indéniable.

La playlist de Vecna

Dans une interview pour « Kyle Meredith with… », Jamie Campbell Bower a révélé quels groupes il écoutait pour se mettre dans la peau du vilain :

« Sunn O))), Carpathian Forest, Darkthrone, Mayhem… »

Et concernant la fameuse scène où Max lui échappe :

« Je suis un énorme fan de Placebo et Placebo a fait une reprise du « Running Up That Hill » de Kate Bush. Alors j’utilisais cette version. »

Ce cher Eddie Munson

Eddie Munson est un joueur de D&D, mais c’est surtout un metalleux. Et ce qui nous intéresse c’est qu’il a bien entendu une belle veste à patchs avec plein de références dessus.

La caméra ne s’attarde pas forcément sur chacun des éléments de la veste. Heureusement, une interview de GQ avec la costume designer Amy Parris nous en donne le détail.

Le backpatch Dio

Impossible de passer à côté de l’énorme backpatch Dio « Last in Line ». Il y a pourtant une anecdote à connaitre : le patch vient directement de la famille de Dio. Son ex-femme Wendy a envoyé à la production d’anciens t-shirts et sweatshirts.

Badges et patches

On retrouve aussi sur sa veste des patchs Motörhead, Iron Maiden, Megadeth… et une petite croix de Léviathan, ce qui fait toujours plaisir.

Côté badges : Judas Priest, W.A.S.P., Accept et Mercyful Fate.

This is music!

Alors qu’ils cherchent une cassette susceptible de sauver Nancy de l’emprise de Vecna, Robin ose juger les gouts d’Eddie et émettre l’hypothèse que tout cela ne serait pas vraiment de la musique. Prenant offense d’une telle affirmation, Eddie se saisit de la cassette de « Piece of Mind » d’Iron Maiden et clame fièrement « This is music! ».

Il faut dire qu’il est loin d’avoir tort : « The Trooper » sauverait n’importe qui des griffes de Vecna.

Sans surprise, Iron Maiden a validé.

Master of Puppets de Metallica

Un plan montrant Eddie jouant sur le toit du camping car était visible dès le premier trailer. Les fans avaient alors enquêté pour essayer de deviner quelle chanson était jouée. Et certains avaient trouvé.

La réaction de Metallica

Metallica nous a donné son sentiment par un post sur les réseaux :

« La façon dont les frères Duffer incorporent la musique dans Stranger Things a toujours été d’un niveau supérieur alors on était fous en apprenant qu’ils utiliseraient « Master of Puppets ». Mais le fait d’avoir une scène aussi centrale écrite autour de cette chanson… On était si heureux en voyant le résultat final, ça nous a soufflés. C’est extrêmement bien fait, à tel point que certains ont réussi à deviner de quelle chanson il s’agissait simplement en regardant les mains de Joseph Quinn dans les quelques secondes du trailer où on le voit jouer ! C’est pas incroyablement cool ?

C’est un incroyable honneur d’être une si grande part de l’histoire d’Eddie et de tenir compagnie aux excellents autres artistes qu’on peut entendre dans cette série. »

Joseph Quinn

Dans un interview pour Esquire, l’acteur Joseph Quinn, qui interprète Eddie, a raconté avoir écouté le morceau plus d’une centaine de fois, et que pendant deux ans c’était évidemment sa chanson la plus écoutée sur Spotify :

« Je suis allé en boutique, je me suis acheté une guitare et j’ai commencé à m’entrainer comme un maniaque. »

Quant au tournage :

« Je crois que c’est la première scène qu’on ait tourné en rentrant des vacances de Noël. On s’est bien éclatés avec Gaten ce jour-là. Les membres du crew sur place étaient assez nombreux. Aussi, il y avait ce sentiment que c’était la première fois que les gens voyaient de la musique live depuis un moment. Personne ne voudrait m’écouter jouer live, mais je me suis entrainé, et j’ai appris cette chanson. On avait une backing track et toute l’équipe en a bien profité. »

Et quand on lui parle de son niveau :

« Ouais, ben, heureusement, je joue de la guitare depuis que je suis petit. Mais je n’ai pas continué à en jouer toute ma vie. Ce que je veux dire c’est que j’ai les bases, mais ouais, je m’y suis mis et j’ai appris la chanson. Je suis un acteur. Je suis pas un guitariste de heavy metal. Alors j’ai laissé ce brillant guitariste, Aidan, s’occuper des parties un peu complexes. Puis oui, j’ai fait le reste. Je me suis éclaté. Qui ne voudrait pas se prendre pour une rock star le temps d’un après-midi ? »

Aidan Fisher

Aidan Fisher est donc la doublure mains. Un métier trop peu connu mais néanmoins réel, qui sauve régulièrement la vie d’acteurs aux vilaines mains. Sauf qu’ici le cas est particulier. On devrait plutôt parler de doublure shreddage de bâtard.

Dans une auto-interview postée sur sa chaîne Youtube, Aidan nous raconte toute son expérience. Mais vraiment tout. On a même le droit à l’intégralité des textos échangés avec la prod.

Ce n’est pourtant pas lui qu’on entend en regardant l’épisode, puisque c’est…

Tye Trujillo

On a appris via son papa que le guitariste qu’on entend jouer « Master of Puppets » n’est autre que Tye Trujillo, le fils de Rob Trujillo ! Le post instagram précise d’ailleurs qu’il a reçu l’aide du guitariste de Metallica Kirk Hammett.

Petit rappel rapide pour resituer : Rob Trujillo est l’actuel bassiste de Metallica, officiant anciennement chez Suicidal Tendencies.
Son fils Tye joue de la basse dans son propre groupe OTTTO. Mais ceux qui étaient au Hellfest cette année ont pu le voir tenir la basse au concert de Suicidal Tendencies, puisqu’il remplace sur cette tournée le bassiste de ST : Ra Diaz. Mais pourquoi Ra Diaz n’était-il pas là ? Parce qu’il remplace en ce moment Fieldy de Korn ! Ceux qui étaient au Hellfest ont donc pu le voir… au concert de Korn.
La boucle se turbo-bouclant, on rappellera que Tye Trujillo avait aussi remplacé Fieldy en 2017, alors qu’il n’avait que 12 ans !

 

Les chansons épisode par épisode

Episode 1

« California Dreamin » – The Mamas and Papas

On découvre la nouvelle maison des Byers.

« Object By Desire » – Starpoint

Steve et Robin arrivent à Hawkins High

« Running Up That Hill » – Kate Bush

« I Was A Teenage Werewolf » – The Cramps

On découvre Eddie, qui lit un magazine sur la peur de Donjons et Dragons.

« Play With Me » – Extreme

Mike et Dustin essayent de trouver un remplaçant à Lucas.

« Detroit Rock City » – Kiss

Le Hellfire Club combat Vecna (dans D&D, pas celui qu’on verra plus tard dans la série) et Lucas met son panier.

Episode 2

« You Spin Me Round (Like A Record) » – Dead or Alive

Eleven, Mike et Will arrivent au Rink-O-Mania.

« Rock Me Amadeus » – Falco

Angela arrive au Rink-O-Mania avec ses amis et voit Eleven avec Mike.

« Tarzan Boy » – Baltimore

Angela s’approche d’Eleven, Mike et Will alors qu’ils boivent leurs milkshakes. Elle prend Eleven à part.

« Wipeout » – The Surfaris

Angela et ses amis humilient Eleven.

« Psycho Killer » – Talking Heads

L’équipe de basket se prépare à chasser Eddie.

 

Episode 4

« Hard Feelings » – Al Kerberos

Max se fait déposer chez elle, pour livrer ses lettres.

« Pass The Dutchie » – Musical Youth

Argyle arrive chez les Byers avec les pizzas qu’ils ont commandé.

« Dream A Little Dream Of Me » – Ella Fitzgerald

Les Creel se font assassiner et Victor Creel essaye de s’échapper avec ses enfants.

« Clair de Lune » – Claude Debussy

Nancy et Robin se promènent dans l’hôpital.

« Running Up That Hill » – Kate Bush

LA scène.

 

Episode 5

« Traveling Man » – Ricky Nelson

Yuri fait passer Joyce et Murray en Russie.

« Quand Le Bien-Aime Reviendra » – Dalayrac

Eleven accepte de rester au projet Nina en prend la main du docteur Brenner.

 

Episode 6

« Pass The Dutchie » – Musical Youth

Argyle et Eden se font choper en train de fumer dans sa voiture.

 

Episode 8

« Natty Dread on the Go » – Lone Ranger

Le camion pizza roule dans le désert.

« Twilight’s Fire » – Les Chœurs de l’Armée rouge

Dans la prison russe.

« Up Around the Bend » – Creedence Clearwater Revival

Le camping car est libéré de ses propriétaires. Plus ou moins. Vous avez compris l’idée.

« Fire and Rain » – James Taylor

Dans le camping car.

« Rock and Roll, Hoochie Koo » – Rick Derringer

Dans le magasin War Zone.

« Separate Ways (Worlds Apart) (Steve Perry & Bryce Miller Extended Remix) » – Journey

Le générique de fin

Episode 9

« Fine Time to Let Me Know » – Free Beer

Entendu à la station essence à la sortie du désert.

« B.G’s One Eye » – The Nunchez’s

Au Surfer Boy Pizza.

« 40 Miles Bad Road » – The Lively Ones

Jonathan et Will parlent au Surfer Boy Pizza.

« The Box » – Makeup and Vanity Set

Jonathan et Will parlent encore au Surfer Boy Pizza.

« Fields of Carol » – Vangelis

Jonathan dit à Eleven que le bain est pret.

« The Tyborn Tree » – Makeup and Vanity Set

Lucas et Max sont dans le grenier.

« Master of Puppets » – Metallica

« Every Breath You Take » – The Police

Flashback au snowball.

« Dream A Little Dream of Me » – Ella Fitzgerald et Louis Armstrong

Le morceau est joué sur le pont lors de la visite d’Eleven dans le souvenir de Max.

« When It’s Cold I’d Like to Die » – Moby

La scène d’Eddie.

« Sentinels » – Makeup and Vanity Set

Lucas, Eleven et Max.

« Fact or Fiction » – Makeup and Vanity Set

Au lycée d’Hawkins pour déposer leurs dons.

« Deep » – Peter Sandberg

Les retrouvailles d’Eleven et Hopper.

« Siouxsie And The Banshees » – Spellbound

Générique de fin

 

Le score de Kyle Dixon et Michael Stein

Le score est toujours signé par Kyle Dixon et Michael Stein. Pour rappel, ils avaient fait un cameo à la fin de la saison 3.

Vous serez heureux de savoir que la bande originale est disponible en deux volumes chez Lakeshore Records : le volume 1 s’appelle « Max’s Blue World » et le volume 2 « Vecna’s Red World ».

Ma cassette !

Avant de partir, sachez qu’une cassette semble prévue pour septembre. Elle ne contiendrait pas le score, mais une sélection des chansons citées plus haut.


Pour la bande originale et les références de la Saison 3, c’est par là !