Votre mot de passe vous sera envoyé.

La rentrée est loin derrière nous mais il fait toujours une vingtaine de degrés. Tu regardes à travers l’open space et il te faut bien des nouveaux sons pour compter les feuilles de l’automne déjà tombées. Du piano pour calmer les ardeurs, de la folk bidouillée pour ne pas s’endormir et un EP pour ne pas oublier.

St.Vincent- MassEducation :

 

Une version épurée d’un album parfois surproduit à la moulinette de la pop, pourquoi pas ? Annie Clarke et Thomas Bartlett donne une nouvelle lecture à MASSEDUCTION, un disque aussi dansant dans la forme que déprimant dans le fond. Il est évident que ça ne change pas la structure des morceaux et les meilleurs restent sensiblement les mêmes et

Villagers – The Art of Pretending to Swim :

Un peu perdu dans un océan de folk, Villagers continue discrètement son parcours en flirtant avec l’électro. On y retrouve la finesse de la voix de Conor O’Brien et des arrangements subtils pour un album assez court qui séduit dès la première écoute et s’installe avec des titres très réussis comme “Long Time Waiting“. Idéal pour regarder la pluie tomber à travers la fenêtre mais pas seulement. Villagers sera à Paris le 14 novembre au Trabendo.

Mini Mansions – Works Every Time :

Avec deux membres recyclés en tournée chez les Last Shadow Puppets et chez les Arctic Monkeys, Mini Mansions était mis de côté pour servir d’inspiration à la conquête du soft rock par Alex Turner. Hormis “This Bullet” dopé aux stéroïdes niveau batterie, le trio semble ici oublié sa formule de pop chiadée inspirée des seventies mélangée à de la saturation pour quelque chose de plus sirupeux. Comme avec “Heart of Glass” de Blondie, ils se prêtent au jeu de la cover assez vaine avec “A Girl Like You“. Le tout sonne comme une sucrerie sympathique, une piqûre de rappel qu’on espère accompagné d’un album plus costaud l’an prochain peut-être.