Grosse grosse impression 2009. Peut-être même un des albums qui m’aura le plus marqué. Ce premier album de There Will Be Fireworks est proche de la réussite totale. Ces Écossais ont une totale maîtrise des sujets explorés au long de ce premier effort, aux accents un peu post tout ce qu’on veut. Fortement post-rock, mais pas que. Quelques tons d’Indie et de Folk bien sentis viennent colorer un peu plus l’essai Écossais. Ce côté un peu fourre-tout au premier abord se révèle finalement cohérent, et contre toute attente, disons le tout de go, carrément bandant.

Et puis cette voix… Enfin cet accent, à couper au couteau, et à déguster sans fin. Ce disque serait probablement assez quelconque sans ça, et le groupe parvient finalement à en faire un argument imparable, particulièrement parlant sur ‘Columbian Fireworks’, complètement criant de vérité sur ‘Off With Their Heads’. Le tout est au départ attachant, et se révèle finalement très vite addictif (pour peu qu’on aime ces genres). Et que dire de ce final ? Allez, osons, le bouquet final. Il résume à lui seul tous les chemins empruntés au travers des treize pistes de l’album. Début au violon piano guitare, apogée en orgie sonore, puis finish guitare folk-voix.

Tour à tour planant, enchanteur, énergique, toujours sobre, clair et efficace, j’ai encore du mal à me défaire de cet album, qui rappellerai presque par moment le brillant premier album de Get Cape. Wear Cape. Fly., un petit truc en plus quand même. Un disque qui, espérons le, en appellera d’autres.