Ca y est, l’heure est arrivé, le gros rock’n’roll est de retour, ça va craché dans tes tympans. Lost Cowboy Heroes c’est le groupe fondé sur les restes de Second Rate groupe connu pour son punk-rock mélodique. Mais attention nous n’aurons pas le droit à un clone de Second Rate mais bel et bien a du bon gros rock bien gras qui vient vous enlevez la cire qui traîne dans vos oreilles endormies, du sonic pop punk deluxe comme ils disent !

C’est le premier album mais on ne pourra pas dire que ces 4 cow-boys n’y connaissent rien, avec un ancien guitariste et un ancien bassiste de Second Rate, un guitariste de Two Tone Club le tout épaulé par un batteur qui a officié dans Brent. Le groupe se targue déjà d’avoir une grosse expérience et c’est pour ça qu’on ne sera même pas étonné que pour seulement 700 euros et quelques jours en studio le groupe a su accoucher d’un cd de qualité dont on va entendre parlé. Mais trêve de blabla, on attache son cheval, on racle ses santiags et on entre dans le saloon histoire d’aller taper dans le juke-box voir ce que donne ‘We Only Wrote These Songs For Us‘.

On a d’abord le droit à une magnifique intro qui vous donne direct la couleur, ça va envoyé. Les tubes s’enchaînent avec ‘Fake‘ puis ‘Stumble‘, le tout très rock’n’roll, on reconnaît forcement la voix de Second Rate mais cette fois-ci celle-ci est appuyé par une mélodie très lourde et si on s’y penche encore plus on entendra la grésillement de la gratte tellement le son est lourd, hum quel plaisir. Chaque piste est plutôt bien conçue, on a toujours le droit à un duo de grattes entre la principale bien lourde et l’autre posant les mélodies bien aigues. Ca s’enchaîne pour notre plus grand bonheur avec ‘Blunt‘, pas de grosses surprises et de gros changements entre les chansons mais à vrai dire ils se contentent d’assurer dans leur domaine et c’est parfaitement bien foutu. Arrive ‘I Only Wrote This Song For You‘, sorte de transition sur fond d’une guitare acoustique où on écoute un mec prouvé qu’il est cool et qu’il faut pas le tuer. Et après cette interlude, ça repart sur les chapeaux de roues avec ‘The Only Way To Die‘, si celle là ne vous donne pas envie de commencer une bagarre au sein du saloon, vous n’êtes qu’une mauviette (©Retour vers le futur 3).

On peut dire qu’il maîtrise leur rock’n’roll et malgré l’impression que les compos s’essoufflent un peu en fin de cd, tellement le début fut bon, on ne peut que tirer un coup de chapeau à nos quatre cow-boys. ‘Someone Else‘, ou encore ‘Hate Is Coming‘ continue sur la lancée mais la frénésie retombe un peu sans doute à cause de la fatigue que nous ont procuré les premières pistes. ‘Streets Of Your Town‘, petite balade, viendra nous laissé le temps de nous reposer afin de terminer avec ‘It’s Gonna Burn‘.

Il serait de mauvaise fois que de critiquer la performance des Lost Cowboy Heroes qui nous prouve qu’ici au pays du Far West, à Besançon plus précisément, on ne triche pas à coup de joli costume. Avec ce premier cd Lost Cowboy Heroes frappe fort du coté du rock et on espère rapidement un nouvel album histoire de confirmer que oui LCH, ça te botte le cul !