Hollywood Porn Stars, vcd porno ? cool. j’ai du son, mais pas d’image … Ahh, c’est un cd … REMBOURSEZ !

Bon, ok, je recommence mon, intro, celle-ci craint. Hollywood Porn Stars, non, ce ne sont pas quatre obsédés seskuels en short fraîchement débarqué de la silicone vallée, mais plutôt du plat pays. Et oui, encore un groupe de rock Belge. il y avait les anciens, Deus, Venus, ou Soulwax, et bien force est de constaté que le rock est plus qu’une réussite là bas, avec la nouvelle vague de groupes actuellement, citons en vrac Ghinzu, Girls In Hawaii, Sharko, et maintenant, Hollywood Porn Stars.

Tout commence par ‘Actarus‘, un titre buccolique et aussi assez nostalgique, puisqu’il me rapelle mes huit ans, quand je squattais le club Dorothée pour matter Goldorack (ortographe non contractuelle), et que ma mère entrait en gueulant ‘maieuh …’, maieuh, là je m’égare. Donc c’est ‘Actarus‘ qui, d’entrée de jeu nous balance un Fulguropoint dans notre petite face d’auditeur. Un Morceau Rock, où l’ont se surprend à reconnaître un arrière gôut de Colour Of Fire, puis, la voix du chanteur rappelle un peu celle du chanteur cinglé du groupe Superheroes. mais cessons ici les comparaisons abusives, et place à la musique. Le morceau est un hit en puissance, structure banale, couplet/refrain/couplet/refrain/ … mais le groupe parvient d’entrée de jeu a attirer l’oreille, par un riff accrocheur et une voix haute-perchée du meilleur effet.

Ca se confirme par la suite avec les deux excellents ‘BB‘ et ‘Dance Rocket‘, dont le premier est un morceau rock low-tempo avec une guitare en contre temps, qui accompagne une autre en palm-mute, tandis que la voix se charge de créer l’atmosphère pop. le second est morceau Gros Son, se qu’on pourrait qualifier de ‘rock débile’, puis qui devient avecses solos un vrai morceau de Hard Rock, avant de redevenir un morceau Dance-Rock grace à son Beat electro derrière. Puis, c’est l’ami ‘Fonzie‘ qui se joint à la fête un avec un gros son encore assez lent, mais qui ne donne toujours pas envie de zapper.

Plus loin, c’est le bon (ou la bonne ?) ‘Marylin‘, qui continue de distiller un son pop-rock, assez commun, mais qui ne provoque jamais l’ennuie de l’auditeur. ‘Money‘ rejoint la tradition Dance-rock avec son beat très Dance-floor, ses guitares faciles, et cette voix qui accompagne encore une fois parfaitement la mélodie excellente du morceau. ce sont finalement ‘Torpedo‘ et ‘Winona‘ qui viennent clore cet album. Si le premier est un morceau low Rock, sorte de grande plainte rock, assez nostalgique, le dernier s’avère beaucoup plus léger, et se révèle être le plus pop de tous les morceaux d’un premier album assez remarquable.

Hollywood porn Stars livre donc ici un premier album qui, certes, n’est pas le meilleur album rock du genre, mais qui tend à confirmer, que les Belges ne font pas qu’à manger des frites tout le temps, et que même des fois ils peuvent faire le (très) bonne musique. Si tout n’est pas indispensable dans cet album de trente-neuf minutes pour douze titres, parce que j’aime beaucoup la Belgique, Le porno, et surtout cet album, je met 4. Et ouais.