Votre mot de passe vous sera envoyé.

Moins de 3 semaines avant la sortie de leur nouvel album, “Sexplosive Locomotive“, VX69, teneur de micro au sein du groupe Punish Yourself, a accepté de repondre à mes quelques questions. Au programme, album, BD, scène, medias, et amis.

Sexplosive Locomotive” s’apprête à sortir. Tu es plutôt tendu ou plutôt confiant?
Confiant, mais c’est vraiment parce qu’il y a déjà eu de bonnes chroniques… Sinon on a plutôt tendance à appréhender (rires) !

Comment s’est passé la composition et l’enregistrement ?
L’un est l’autre ont été étalés sur trois-quatre ans, à la maison. La plupart des morceaux ont été beaucoup joués sur scène avant d’être mis en boite. Mais comme on bosse surtout sur informatique dans une config un peu particulière, on peut travailler en parallèle sur plein de morceaux, y revenir, s’arrêter… On n’a jamais eu la pression d’avoir quinze jours de studio et de devoir tout boucler. Au niveau de la compo, pareil, c’est un va-et-vient entre les machines et les instruments, ça peut durer une éternité avant qu’on soit contents, ou être prêt en trois heures, c’est variable (rires) !

Que va donner le comik book dédié à Punish Yourself ?
N’ayant rien vu à part une ou deux planches, difficile d’en parler… Il y a plusieurs dessinateurs(trices) sur le projet, donc le résultat devrait être assez varié et bordélique. Le scénario, par contre, est intégralement de la divine Coralie Trinh Thi (Lisez Betty Monde ! Lisez Betty Monde !). Donc je suppose qu’on peut s’attendre à quelque chose de plutôt trash… En fait on préfère avoir la surprise à la sortie.

D’où vient le concept “live” du groupe ? Comment l’expliquerais-tu à quelqu’un qui ne vous a jamais vu ?
Des lumières noires, des peintures fluo, des grilles de chantier, un décor pop-art trash, une danseuse (plusieurs de temps en temps). Le tout donnant lieu à des combinaisons diverses et variées… Pour ce qui est de l’histoire du concept, en fait, les éléments se sont rajoutés petit à petit à partir de la base fluo, sans qu’il y ait eu quoi que ce soit de vraiment réfléchi. L’idée des lumières noires au tout début, ça doit venir de Batman 3 (une belle merde d’ailleurs). Enfin on sait plus très bien, c’est vieux, il y a plusieurs versions (rires).

Un live audio intégral est disponible en téléchargement sur votre site. Pourquoi ne pas mettre un live vidéo également qui exprimerai mieux ce qu’est le groupe ?
Pour des raisons techniques (encodage, montage), mais on a suffisamment de documents pour le faire, et on y pense sérieusement. On a une bonne vingtaine d’heures de vidéo à exploiter…. Avec quelques trucs assez exceptionnels dans le tas, notamment le concert à l’Indépendance où tout avait fini par terre dans le noir…

Est-ce pour garder une part de mystère ?
Non, suffit d’aller voir sur le site, il n’y a pas grand chose de mystérieux. Même nos gueules sans peinture sont pas très difficiles à trouver. C’est vraiment un problème de technique. J’aurais une carte vidéo et un bon PC, je m’en serais occupé moi même.

Quelles sont les influences du groupe ?
A la base, c’est plutôt Ministry, Sheep On Drugs, Killing Joke, puis plus tard, Foetus, Atari Teenage Riot… Mais on écoute énormément de choses qui nous influencent. J’aurais aussi bien pu te parler des Stooges, de Skinny Puppy, de Motorhead, de White Zombie, Alien Sex Fiend, les Cramps

Vous jouez de plus en plus à l’étranger. Penses tu que c’est parce que vous êtes un groupe atypique qu’on vous réclame même à l’étranger ?
Difficile à dire… Ca plaît… A part ça… C’est vrai qu’on a été étonné que les anglais, par exemple, aient l’air de trouver ça “original”. Eux qui ont eu l’essentiel de la scène goth visuelle à la grande époque, on avait l’impression qu’ils n’avaient jamais vu un groupe (rires) ! Mais c’est vrai qu’on vise le public étranger aussi bien que le public français, on a toujours cherché à s’exporter.

Quels groupes français appréciez-vous ?
LT-No, Muckrakers, Grrzzz, Eths, The Jerry Spider Gang, Wok… et plein d’autres, il y a énormément de choses fantastiques en ce moment.

Justement, que pensez-vous de LT-No qui est encadré par Sriracha, votre nouveau label ?
Emmanuel est un dieu et nous sommes ses adorateurs prosternés. Le dernier LT-No est une tuerie absolue ! Sérieux… Pour dire, c’est le seul disque que j’ai acheté depuis trois ou quatre ans.

Merci à VX69 de m’avoir consacré ces quelques minutes, et merci à Nath de Sriracha d’avoir organisé cette interview.