Cette année, VisualMusic recense par membre de l’équipe ses préférés de l’année et s’ajouteront à la file des membres de labels, de groupes et d’acteurs de l’industrie musicale. De quoi faire ton marché dans une année mouvementée.

Son résumé.

Ëmgalaï Grafik est un graphiste et illustrateur qui sort du cadre au sens propre. Il suffit de jeter un œil à son travail pour imaginer les artisans encadreurs (oui, c’est un métier) s’arracher les cheveux.


Si ses posters peuvent paraître improbables de par leur forme, vous découvrirez à la fin de son top qu’ils peuvent aussi l’être de par le matériau utilisé.

Top 5 albums.

Godflesh – Post Self

Pour moi la meilleure sortie du groupe depuis la reformation en 2010. Le groupe a su se réinventer tout en gardant son essence des débuts.

 

 

Blut Aus Nord – Deus Salutis Meae

Pas l’album le plus intéressant du groupe, mais un bon mélange des dernières sorties plus indus, et du chaos sonore hérité de l’album “MoRT” ou de certains passages de “The Work Witch Transforms God”.

 

Pagan Altar – The Room Of Shadows

Dernière trace de ce groupe incontournable du doom traditionnel. RIP Terry Jones.

 

 

Come to Grief – The Worst of Times (EP)

Grief est Le pionner du sludge américain, avec Eyehategod. Le groupe ayant splité en 2009, seul un guitariste d’origine et un ancien batteur du groupe ont décidé de faire renaître la bête sur scène. Come to Grief (du nom du 1er album de Grief) est donc l’héritage du sludge poisseux, dépressif et nihiliste.

 

Iron Monkey – 9-13

Malrgré la mort de leur chanteur d’origine en 2002, le plus grand groupe de sludge anglais revient avec un nouvel album après 18 ans d’absence. Ce dernier est à la hauteur de ce que le groupe a montré par le passé.

 

 

Top 5 chansons.

Black Magick SS – Crusader

J’ai des amis qui ne jurent que par le doom/thrash/death/black des année 80/90, d’autres qui n’écoutent que du post metal. Mais tous sont tombés sous le charme de ce groupe neuf, qui surf sur le revival psyché/occulte, certes, mais avec brio. Et le tout avec une voix Death metal sur des tonnes de reverb. Ça pue le souffre à des kilomètres. Le groupe est souvent comparé à Hällas, autre groupe récent qui fait de plus en plus parler de lui, mais aussi à Devil’s Blood, sans autant de génie, mais tout de même avec beaucoup d’originalité.

L’album s’écoute d’une traite et tous les morceaux sont des tubes donc j’en ai choisi un au pif.

Ulver – So Falls The World

Je suis à la fois fan des premières heures Black metal de ce groupe, et du virage trip hop/electro/ambiant… qu’il ont pris à la fin des 90’s. Mais le concept de cet album m’a vraiment parlé. Ce morceau tout particulièrement, que j’ai eu le plaisir d’illustrer pour la tournée du groupe en Europe. (plus de détails plus bas)

Elder – Sanctuary

J’ai beaucoup fréquenté la scène Stoner/Doom, et j’ai commencé mon activité d’illustrateur et sérigraphe au sein de l’asso Stoned Gatherings, mais je trouve que ce style se mords pas mal la queue. Cependant, Elder dépasse complètement cette étiquette selon moi. Ce groupe est plutôt un groupe de Rock Prog moderne avec une prod très stoner. Mais surtout une imagination et une virtuosité incroyable. Avec ce dernier album, Le groupe montre qu’il est au sommet de son art. Et dès ce morceau d’ouverture, on le sent très bien.

Dälek – Echoes Of…

Dälek est le groupe de rap qui a réussi a se faire son chemin dans des scènes musicales qui n’ont rien à voir. Au croisement entre musique expérimentale et industrielle. Ce groupe est profond, sombre et mental. D’où le fait qu’il soit de plus en plus écouté par des amateurs de metal ! J’ai choisi cette chanson qui ouvre le nouvel album car elle est à mon sens une bonne synthèse de la musique du groupe.

Bell Witch – As Above

Je triche un peu car ce nouvel album de groupe de funeral doom n’est en fait qu’une piste géante découpée en 2 ou 4 selon les sorties CD ou LP.
Bell Witch est sans doute un des groupes de ce genre à suivre de près et à ne pas louper en live.
Top 5 concerts.

Cirith Ungol – Hammer Of Doom Festival

Plus de 2h de set, tous les tubes joués dont l’album “King of the Dead” en entier, sans doute un des meilleurs concerts du groupe. Je trouve ça incroyable qu’un groupe aussi vieux n’ait pas pris une ride. Son parfait, voix à l’identique que sur l’album et show parfait.
De quoi donner une bonne leçon à bon nombre de groupes de la même époque que je ne citerai pas, qui continuent malgré le fait d’être de vrais déchets sur scène !

NNRA – Rock In Bourlon Festival

Projet Indus/doom d’avenir… Pour les fans de la trilogie 777 de Blut Aus Nord ainsi que de post metal. Ce groupe maîtrise vraiment son art et opère dans des contrées assez peu fréquentées dans le metal.
Le cerveau du groupe est également à l’origine de DDENT, plus ou moins du même style, et qui sort son nouvel album au mois de février.

Le concert fut d’autant plus impressionnant que le cadre était incroyable. Le Rock In Bourlon se déroulant sur la place d’un petit village à coté de Cambrai dans le nord de la France. En plus de son site atypique, la programmation est toujours de qualité. Je conseille vraiment ce festival ; et je ne dis pas ça uniquement parce-que j’en suis le graphiste !

Amenra – Roadburn Festival

Amenra est pour moi comme pour beaucoup une grosse découverte, depuis quelques années. Et c’est en live que ce projet prend tout son sens. J’ai rarement assisté à quelque chose d’aussi honnête, profond et puissant. Ce set fut assez spécial car des titres de l’album Mass V furent joués tels que celui en featuring avec Scott Kelly de Neurosis. Ce dernier nous fit donc le plaisir de monter sur scène. Le groupe avait déjà joué l’an dernier au Roadburn, pour un set normal et un acoustic, mais les revoir cette année ne fut pas de trop, justement grâce à la setlist différente.

Noothgrush – Le Piccolo – Paris

Concert rare d’un pilier du Sludge des années 90. A la hauteur de leur réputation. Le piccolo est un petit bar-concert au cœur du marché aux puces de Saint Ouen. Un endroit assez glauque la nuit… Et donc qui collait pas mal avec l’ambiance du groupe.

Emperor – Brutal Assault Festival

Tout simplement grandiose. L’album “Anthems To The Welkin At Dusk” joué en entier. Ayant déjà vu le groupe en 2014 au Hellfest avec une ambiance horrible (la confiture aux cochons) j’avais peur de revivre cette frustration, mais le public de Cheque étant nettement plus respectueux, et le Brutal Assault étant un shouya moins mainstream que le Hellfest, les gens savaient mieux ce qu’ils étaient en train de voir.

Projet sérigraphique 2017.

Ulver – The Assassination of Julius Caesar European Tour

Pour ma dernière sérigraphie, j’ai contacté le groupe Ulver. Après mon affiche incrustée de mue de serpent pour King Dude, j’ai eu l’idée de continuer sur cette lancée en gardant le même procédé mais cette fois avec des feuilles de laurier… Le dernier opus du groupe “The Assassination Of Julius Caesar” traitant de mythologie et de tragédie grecque…

Une vidéo réalisée par Guillaume Quincy montrant le procédé de fabrication :

Ce poster est limité a 80 exemplaires et quelques uns sont encore disponibles sur ma boutique en ligne.