Votre mot de passe vous sera envoyé.

Comme chaque année, VisualMusic recense par membre de l’équipe son best of de l’année. Nouveauté, s’ajouteront à la file des membres de labels, de groupes et d’acteurs de l’industrie musicale avec qui nous avons le plaisir d’échanger régulièrement. De quoi faire ton marché dans une année mouvementée.

Son résumé.

Hop, Il est temps de conclure cette grosse année 2017 qui était bien dense en parutions musicales de qualité après un 2016 un poil maussade.

Les disques
Alerte à la fausse idée reçue : le meilleur album de hip hop de l’année ne peut pas être celui de Kendrick Lamar puisque c’est à All-AmeriKKKan Bada$$ du bien nommé Joey Badass que revient ce titre. Des textes puissants, des instrus soul/funk de qualité premium, une photographie de l’Amérique comme elle se voit, pas comme elle se rêve.

Certains craignaient que le nouvel album de Code Orange soit trop édulcoré, du fait de leur signature sur Roadrunner. Forever balaie les doutes avec un hardcore brut, tortueux et novateur qui constitue l’une des grosses claques de 2017.

Ma principale attente de 2017 fut bien évidemment le nouveau At The Drive-in après plus de 15 ans d’absence. Interalia se révèle être un très bon album concis et respectueux du son du quintet d’El Paso. Mon histoire d’amour avec eux n’est pas prête de s’arrêter !

Les morceaux
Babylon Pression continue sa visite des façades les plus sombres de l’humanité, avec la subversion qui les caractérise

Bien que très décrié par les fans du groupe, le dernier album d’Arcade Fire offre quelques instants de pure décomplexion fort bienvenus

Stupeflip a sorti le pire album de sa carrière cette année. Reste cette petite croquette bien sentie

Ce n’est pas la taille qui compte
3 EP à retenir cette année : The Tide / Shaggy de RVIVR, toujours aussi rafraichissants ;
Le screamo francophone réinventé par les Québecois de Marée Noire sur leur 4 titres Encéphale ; Enfin le Funeral Designs de Crowning, ma grosse révélation de l’année.

Les déceptions
Le Concrete and Gold de Foo Fighters m’a laissée sur ma faim. Que de remplissage et de mauvaises idées cachées derrière le gros single “Run”… De son côté Converge se tient bien mais The Dusk in Us est très loin des magistrales baffes prodigués par des 2 albums précédents.

Les concerts
Slowdive @ Pointu Festival, découverte quasi onirique pour moi avec en bonus la compagnie de mon sudiste poilu préféré
No One Is Innocent + Ultra Vomit + Le Réparateur @ Transbordeur Lyon, Plateau luxueux avec de la grosse rigolade en entrée et du gros riff bien sauvage pour No One
Chill Bump @ CCO Villeurbanne Le meilleur groupe hip hop en France actuellement, tout simplement.

En vrac
Le très bon The Endless Shimmering de And So I Watch You From Afar qui arrête de chercher le gimmick à tout prix pour se concentrer sur les mélodies
L’excellent retour aux affaires de Justin(e) avec l’album 06 72 43 58 15, après un petit coup de moins bien.
La pop sucrée ultra catchy du Colors de Beck, à faire danser un mort

Et pour 2018 ?
Aucune idée. Surprenez moi !