Votre mot de passe vous sera envoyé.

En seulement deux albums, Jehnny Beth s’est faite avec Savages une place dans la scène rock avec une identité reconnaissable, des performances lives marquantes et des titres coups de poings. Habituée à avancer bien entourée, son interprète s’est encore une fois armé d’un casting solide. Flood et Atticus Ross à la production, son partenaire en studio comme à la ville Johnny Hostile au mix et des guests allant de Joe Talbot d’IDLES, à Cillian Murphy à Romy Madley Croft de The XX.

Storytelling.

Premier extrait dévoilé de l’album, “I’m The Man” est le fil rouge du disque. Ses paroles reviennent dans plusieurs titres et sa composition est une déclaration d’intention. Dans ses éclats de violence cacophoniques, ses pauses pour asseoir l’ambiance sonore, les moments pris pour insister sur les mots et le tout en 2 minutes 40. Tout n’est pas aussi alambiqué et si To Love Is To Live fait partie de ses albums où il faut s’immerger, il compte aussi des tubes immédiats à son actif. “Heroine” et sa basse est sûrement le titre le plus accrocheur, “We Will Sin Together” se classe directement dans les pépites vers lesquelles on revient lorsqu’on n’a pas l’envie de se replonger dans tout le disque.

On reconnaît directement la patte sonore de Johnny Hostile, déjà là à chapeauter les albums de Savages et qui dessine ici les contours d’un disque très cinématographique dans lequel les couches et les chocs sont nombreux avec quelques gimmicks comme les basses très lourdes, des triturations électroniques et une batterie parfois syncopée. Une recherche sonore qui complète parfaitement la narration du disque, rappelle ses travaux solos ou encore la B.O réalisée pour le film sur XY Chelsea. Autre collaborateur déjà vu dans le passé, Trentemoller signe synthés et mixage additionnel sur “Heroine“.

C’est assez rare en France d’avoir une artiste pluri-disciplinaire qui écrit, chante et joue au cinéma. Avec son statut d’entertainer, Jehnny Beth exécute un exercice assez casse-gueules et s’émancipe très facilement de son groupe. Avec les mêmes qualités (force, passion et identité), elle fait de cet album solo un pari largement réussi et jamais frustrant pour un fan de Savages. Au vu de l’unique concert pour le BBC 6 Music Festival, on a hâte de pouvoir voir attester de tout ça en live. Un jour.

Jehnny Beth ✖︎ To Love Is To Live
Chaque écoute amène son lot de trouvailles.Une production aux petits oignons.Interprétation, écriture, mélodie, un projet soigné et complet.
Quelques zappings de temps à autre pour aller à l'essentiel.
4.5Note finale
Avis des lecteurs 97 Avis