No Age reprend la route avec une unique date française au Point Ephémère. Un imprévu last minute nous empêche de faire leur rencontre pour une interview mais un échange par mails réparera cet impair. 

40 is the new 20.

On passera sous silence Miaux en première partie qui ne nous a pas spécialement convaincu derrière son clavier malgré quelques sons intéressants. 

No Age revient après 5 ans d’absence. Suite à leur départ de Sub PopSnare Like A Haircut est sorti chez Drag City. Pensé principalement pour le live, ce dernier disque fait la part belle aux guitares des années 90 aux accords aussi mélodieux que la voix se révèle punk et criarde en permanence. Exploit rarement constaté mais toujours salué, Dean Allen Spunt s’occupe du chant et des fûts. Autant dire qu’il ne délaisse pas l’un pour servir l’autre car on a rarement constaté une telle perf sur les deux pans. Après, punk oblige, tout n’est pas toujours juste. Randy Randall à la gratte nous lâche de belles nappes et nous lançons un défi sur les prochaines dates : voir son regard. Si vous ne connaissez pas la bête, vous pouvez vous lancer sur l’un des titres les plus accessibles, “Send Me“.

Au milieu d’un set sans relâche, les lumières stroboscopiques et frénétiques nous agressent la gueule et seules quelques interludes de bidouilles de potards calment un set tendu à l’énergie adolescente. Le set mixe allègrement le dernier disque avec les anciens mais avec la petite précision de Dean lorsqu’on part sur une “old one”.  Quelques irréductibles les ont d’ailleurs bien reconnu au vu du nombre de têtes secouées au sein d’un Point Ephémère pas totalement rempli. On notera aussi ce semi-bide lorsque le groupe a essayé de faire une blague sur l’état du monde depuis leur dernière venue et l’existence d’un sticker aux US faisant une vanne sur la France. 

Si vous n’êtes pas parisien, aucune autre date n’est prévue pour le moment dans notre beau pays. Peut-être qu’un festival comme La Route du Rock pourrait programmer le duo mais rien n’est programmé pour le moment. Aussi comme souvent avec Drag City, ne comptez pas retrouver les albums de No Age sur Spotify ou Deezer mais uniquement sur Apple Music.

Merci à Marion pour le concert et l’interview qui suivra bientôt dans nos pages.