Votre mot de passe vous sera envoyé.
mcXIR7sYHtE

Quand on a vocation à dominer le monde, on reçoit pas mal de mails promo. Ayant actuellement 8764 mails non lus sur ma boite VisualMusic, ce n’est pas toujours évident de dénicher ce qui va vous faire vibrer. Encore plus si je sais que le groupe est français MAIS cela fait quelques temps désormais que je découvre des groupes de la scène bien de chez nous. Et dans le domaine, SCRTCH n’a pas le temps ! Les mecs giclent les voyelles pour mieux nous assommer de leur rock noise très très cool. Le formation nordiste évoluant en duo basse/batterie façon Death From Above.

Le clip de “Möther” (au-dessus) est canon et le titre “Sümmer” de l’EP “Möther/Sümmer” casse des reins. Faut dire que le duo a squatté les scènes du Nord lors des festivals des Nuits Secrètes, du Crossroads, des Inouïs, est passé par le Supersonic, l’Aéronef et assuré les premières parties de Lofofora. Une carte de visite plus qu’honorable donc et on comprend aisément avec ces 2 titres !

D’abord avec “MÖTHER”, un morceau qui renvoie au sentiment de détresse que l’on peut ressentir dans des situations tragiques, douloureuses et pénibles. Une émotion qui nous pousse dans nos derniers retranchements à appeler la seule et première personne qui a pu nous comprendre : La Mère.
Et ensuite avec “SÜMMER”, qui se veut plus radical. Une composition plus brutale et violente qui appelle à un éveil de conscience à propos de l’éducation et de l’expérience vécue. Pourrions-nous nous défaire de ces émotions et certitudes qui nous contraignent à répéter des schémas ancestraux ?

SCRTCH est donc un duo à surveiller de très près donc et qui prouve encore un peu plus, mêmes aux sceptiques initiaux comme moi que la scène FR se porte bien, même très bien (doit-on encore parler des Structures, MNNQNS, PURRS, JP Goulag et autres groupes diffusés à juste titre sur RSTLSS).

Source : Singularités (merci Romain !)