Votre mot de passe vous sera envoyé.

Annoncé en grandes pompes et épaulé par Live Nation, le festival métal Storm The Arena se fait mystérieux. À peine pouvait-on savoir que cela aurait lieu à l’Accor Hotel Arena les 11 et 12 Décembre prochains ! L’événement Facebook indiquant :

Cela fait longtemps qu’un événement axé sur ce(s) style(s) ne s’est pas déroulé à Paris intramuros. Organisé en collabora tion avec Live Nation, ce premier festival metal indoor veut s’inscrire dans la lignée (et dans l’ambiance) des festivals « de fin d’année » ou « de Noël » qui se déroulent un peu partout en Europe à cette époque et dont, jusqu’à présent, le public français avait été privé.

De fait, tout le monde se demandait ce que les deux jours allaient pouvoir proposer en cette période de disette musicale et alors que les lives ne peuvent se faire que dans des conditions très strictes. Tonton Zegut émettant même des doutes sur l’événement annoncé sans noms, sans garantie sanitaire, et surtout groupes US, cloués en Idiocratie.

ET BAH V’LÀ T’Y PAS QUE LE PÈRE ZEGUT A FAIT PARLER SES SOURCES ET ZBIM ! ON A DES NOMS.

“Durant 2 jours, sur une scène principale et deux scènes annexes, toutes trois spécialement dessinées et construites pour l’occasion, plusieurs groupes français et européens auront donc le redoutable honneur d’inaugurer cette première édition.
Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si ce festival français démarre avec les acteurs de la scène hexagonale, dont le potentiel et l’originalité ont fait leurs preuves bien au-delà de nos frontières.
Entre chaque concert, différentes animations (projections de films, spectacles burlesques, séances de tatouage…) seront proposées aux fans afin de les plonger dans un univers qui tentera de refléter au mieux leurs goûts et leurs passions. Tout au long de ces deux jours, les spectateurs pourront aussi se restaurer et parfaire leur collection de T-shirts, de CD et de vinyles en visitant un « market » spécialement mis en place pour l’occasion, une première pour la salle mythique parisienne.
Lancer un tel festival dans les conditions actuelles ressemble à une sorte de défi, mais il est plus que temps de proposer aux fans l’occasion de se retrouver afin qu’ils puissent célébrer ensemble les musiques et les groupes qu’ils aiment et dont ils ont été sevrés pendant le confinement.”
Du coup, des amateurs si l’affiche se confirme ?