La sortie d’une nouvelle compil’ made in Epitaph, c’est vrai que c’est un peu comme le Beaujolais nouveau… En un peu mieux parce que le Beaujolais nouveau, il faut bien l’avouer, c’est régulièrement de la pisse de vignes en bouteille. Mais tous les ans, c’est la même rangaine : ‘Buy the new Epitaph’s Punk-O-Rama and listen some new features from Epitaph‘. Oui, c’est un moyen de promouvoir des groupes pounks qui ont un peu de mal à se faire connaitre, une sorte de catalogue quoi. Mais en même temps, faut pas choquer, alors on retrouve régulièrement les valeurs sûres du label comme Nofx, Pennywise, Bouncing Souls, Bad Religion, Pulley (eux, faut vraiment le vouloir pour pas les aimer), Randy et son chanteur à la voix rocailleuse, Rancid, etc…

Alors forcemment, on peut se dire ‘Oui mais acheter un tel album avec des tracks de groupes qu’on connait tous pour finalement écouter que deux ou trois tracks inédites, ça fait cher’. Bah non ami punk, sache que tu en auras pour ton argent car comme d’habitude, ce sont des tracks inédites de Millencolin, Hot Water Music, Pennywise, Nofx, Pulley, The Bouncing Souls, et Bad Religion que tu pourras écouter. Tapes déjà fnac.com pour le commander, mais pour le moment, je vais t’expliquer pourquoi ami punker, tu DOIS acheter cet album.

C’est Milencolin qui ouvre le bal avec ‘Finger Crossed‘. Loin du pop-punk fm (voilà, j’ai inventé une nouvelle étiquette, vous pouvez vous la pêter auprès de vos meilleurs amis maintenant), il s’agit d’une track rapide… Comme antan, à l’époque où on était plus ou moins underground en faisant du skate sur les plages de Canet-Plage, avec le soleil tapant sur la nuque et les filles nous matant des pieds aux mèches décolorées. Rah, nostalgie quand tu nous tiens.
Bon, c’était pas vraiment comme ça à l’époque, mais c’est en tout cas ce dont on peut se souvenir en écoutant cette track puisqu’il y a cette vitalité qui ressort et qui nous fait sourire. Ouais, un genre de cure. Et on passe à Hot Water Music, et sa voix qui semble cracher sur le monde entier. Puis le ‘OoooOoooOOoh’ qui arrive qu’on ne peut s’empêcher de répeter (mais avec l’accent du sud, parce qu’on se retrouve encore à Canet-Plage).

Le pire dans tout ça, c’est que c’est pareil dans tout l’album, on a toujours cette joie de vivre, ce qui est d’ailleurs marrant, c’est plutôt dur de s’imaginer un punk tout content qui sautille et chantonne ‘Oooh the sun shines today’. Et pourtant…

Bon, on pourra toujours regretter cette chanson de Guttermouth, ‘My Girlfriend‘, qui donnerais un excellent avant-gout de leur dernier album, mais il faut aussi savoir que derrière, ce dernier album n’est pas aussi bon… Et Division Of Laura Lee qui chante ‘Black City‘ où il manque un peu de conviction, et surtout, il n’y a pas de split entre deux groupes comme dans la cuvée 2001 (Pennywise w/ ExeneWe’re Desperate‘, chanson culte). Ca c’est ce qu’on appelle faire la fine bouche, il est vrai, mais quand on en a les moyens, pourquoi s’en priver ? Bon allez, on se réenfourche le cd et on va s’écouter le ‘Bob‘ de Rancid, groupe toujours aussi efficace… Oï Oï Oï !