Qu’est-ce ? Le maison de disques des monstres de métal sort un best-of ? Eh oui, Roadrunner Records a décidé qu’elle avait assez produit de bon son durant son existence pour compiler ça en un seul volume : ‘The Heart Of Roadrunner Records‘. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est tout à fait justifié. On trouve côte à côte ici les noms de groupes tels que, excusez du peu, SlipKnoT, Sepultura, Machine Head, Soulfly, Obituary, Coal Chamber, King Diamond, Deicide et bien d’autres non moins fameux ! De plus, cette compil se vante de nous offrir des titres rares et inédits de ces groupes mythiques. On comprend alors pourquoi ils ont choisi le nom de ‘Heart Of‘ au lieu du classique ‘Best-of‘.

Le contenu est en fait bien loin d’être le meilleur de ce que l’on pourrait trouver chez ces artistes puisque Monte Conner et Marc Schapiro, responsables du projet, ont plutôt choisi d’opter pour la version ‘voyage à travers le temps‘. Cela aurait sûrement été plus facile de sélectionner juste les titres les plus connus, mais non, on trouve beaucoup de titres étranges et la tracklist n’en est que plus diversifiée et agréable.

Ca va de 1987 à 2003 et on passe par tous les styles, du métal industriel de Fear Factory au death extrême de Deicide en passant par le glam punk des Murderdolls. Maintenant en ce qui concerne les titres rares et inédits, c’est moins réjouissant. En effet les inédits ne sont qu’au nombre de 3, dont 2 ne le sont pas vraiment puisque ‘In The Unblind‘ de Killswitch Engage était déjà disponible sur leur premier album , elle a juste été pour l’occasion réenregistrée avec le nouveau chanteur du groupe (ce qui ne la rend pas moins excellente pour autant !), et ce qui est annoncé comme un inédit de SlipKnoT n’est en fait qu’un remix plutôt fade de ‘Spit it Out‘. Un peu décevant tout ça…

Heureusement le troisième vient relever le niveau avec une excellente reprise du ‘Fascination Street‘ de The Cure par Chimaira. Les titres rares quand à eux sont assez intéressants bien que la plupart ne soient que des bonus tracks extraits de singles, parmi lesquels on trouve entre autres une reprise de ‘Negative Creep‘ de Nirvana par Machine Head plutôt réussie. Avec tout ce dont disposent Roadrunner Records, on s’étonne néanmoins qu’ils n’aient pas trouvé beaucoup mieux à nous offrir. Vu la variété des styles présents, on achetera donc pas cette compil’ pour se l’écouter toute la journée en boucle du début à la fin à moins d’avoir des goûts vraiment très spéciaux. Rien ne sert non plus de se l’acheter dans l’espoir d’y trouver un titre hyper rare de son groupe fétiche, puisque tout reste relativement ‘classique’, excepté peut-être les quelques reprises assez étonnantes. Alors au final, pourquoi donc cette compil vaut-elle le coup ? Tout simplement parce que premièrement une compil avec des artistes de cette envergure, ça ne se voit pas tous les jours ! Mais surtout parce qu’elle a le mérite de retracer 2 décénnies de métal à travers les performances de ces énormes groupes. Ce n’est pas pour rien que le titre d’ouverture est le très symbolique ‘Roots, Bloody Roots‘ de Sepultura puisque sans remonter trop loin et tomber dans l’incohérence totale, on plonge en plein dans les racines du métal actuel. Même la qualité de l’enregistrement d’époque de certains titres (que l’on ne regrette pas, oh que non !) facilite à certains rares moments l’immersion dans une certaine ambiance nostalgique complètement voulue.

Il faut donc bien se dire que ceci n’est pas un best-of ni une compil classique mais tout un concept avec des remix, des raretés, des inédits, des titres très récents comme très ancients mais toujours, ou presque, originaux. Pour une fois qu’une compil ne cède pas à la facilité de réunir des singles, ça mérite d’être signalé et surtout écouté.