Après avoir parcouru la scène hardcore de Los Angeles, le groupe System of a Down fait son apparition dans le monde du métal en 1998, repéré par Rick Rubin (monsieur Slayer), avec cet album sobrement intitulé System of a Down. Ces quatre Arméniens ouvrent le bal avec un très puissant et très rapide ‘Suite-Pee‘. Le son est indiscutablement métal, avec une petite pointe de leur folklore natal, ce qui confère à l’album une ambiance assez loufoque, impression qui ne fera que se confirmer au fil de l’écoute de ce LP… Et quand on croit que la tempête est terminée, on réalise alors l’immense talent de ce groupe.

En seulement 35 minutes ce petit groupe californien n’a pas fini de nous surprendre : tour à tour métal, comme ‘Suite-Pee‘, ‘Know‘, ‘War ?‘, ‘Mind‘, ‘P.L.U.C.K.‘, jumpantes, comme ‘Sugar‘, ‘D-Devil‘, ‘Soil‘, fortes en émotions, comme ‘Spiders‘, ou encore étonnantes, comme ‘Peephole‘, les plages de ce skeud sont énormes et composent un album génial, très lourd et qui regroupera fans de métal et de rock.

Le groupe avait pris le pari de faire une bombe, pari gagné ! Petit bémol à ce premier opus jeté au beau milieu d’un métal bien conformiste, comme une pierre dans l’eau : on peut se lasser assez vite de quelques chansons, ce qui est dommage. Mais les réécoutes d’autres tracks sont fréquentes.