Votre mot de passe vous sera envoyé.

Contrairement à une idée répandue, il y a plein de nouveaux groupes un peu hype qui déchirent. Même les moins bons, The Drums, ont quelques excellentes compos en stock. Toujours très à la mode, le duo, terriblement attirant, le duo mixte avec sa part d’ambiguïté et de « ils sont ensemble ou pas ? ». Catégorie où l’on déniche Best Coast. Un peu hype. Un peu mixte. Un peu deux. A quoi ça ressemble ? Aux Dum Dum Girls. Oui y compris pour la sensation de peu de variété. De quoi ça parle ? D’amour. Bon amour dans le sens non Obispo du terme, pas de fleurs et de grands sentiments, juste du quotidien. Je suis triste parce que tu n’es pas là. J’aimerais que tu sois mon copain. Ce genre. C’est énervé ? Oui et non, c’est du faux plat lo-fi (‘The end‘) avec des mélodies (‘Boyfriend‘) et ça sonne à l’occasion cool et californien (‘Goodbye‘) ou comme le Hole enragée du premier disque (le très grungy ‘Honey‘). ‘Crazy for you‘ a cette particularité de se livrer petit à petit, détail après détail et dilue lentement l’impression d’uniformité que des écoutes précipités donnent. Ce disque a tout ce qu’il faut pour agacer (un peu crade mais pas trop, un peu rock mais pas trop, un peu fleur bleu mais pas trop, un peu tout le temps pareil mais pas trop) mais c’est un disque qui se distingue par le sentiment qui émane ses chansons à la technique simpliste. Et ce sentiment on l’aime beaucoup, c’est celui qu’on peut retrouver sur l’album de Girls, sur les albums des Breeders, celui de chansons simplement bien écrites jouées avec un détachement qu’on aurait tort de prendre pour du je m’en foutisme. On va faire pareil : dire avec détachement que ‘Crazy for you‘ est un très bon disque cool et tant pis si tout le monde s’en fout.