Après un I hate my band explosif, on attendait le nouveau Uncommonmenfrommars avec fébrilité et espoir. Espoir, parce que les concerts précédents la sortie de Easy Cure laissaient présager du bon. Fébrilité, parce qu’on se souvient que si l’on excepte I hate my band, Unco est sur la pente descendante.

Le premier titre de l’album Sk8boarding hurts more when you’re over 30 donne le ton de l’album : Mélodique, électrique avec pas mal de coeur et de guitares sautillants. Amateurs de Lawrence Arms ou Dead To Me, bienvenue, vous êtes en terrain connu. La recette fonctionne bien, certains titres font mouche (You remind me the kids i used to hate at school). Par contre, il va falloir dire aux Uncommonmenfrommars de ne pas trop insister sur le Hammond, ça ne leur va pas (I had way too much fun). Mais bon, on leur pardonne facilement ces petites faiblesses tant que les lascars aiment dégoupiller de la manière la plus cool qui soit (Le combo créteux Guess what / Do you believe, l’abrasif Too drunk to trunk façon Motorhead).

Easy Cure, c’est exactement ce qu’on attend d’Uncommonmenfrommars : un album équilibré, bien foutu, pas prise de tête, avec ces bons moments et ses passages à vide habituels. Aucun risque que ça nous déplaise, mais également peu de chance de déclencher chez nous un enthousiasme démesuré – si ce n’est la sympathie que dégage le groupe.