Dans une région où la consanguinité est un sport national, la simple évocation du super-groupe lillois GYM émoustille déjà n’importe quel freluquet en mal de sensations pop et votre serviteur tout particulièrement. Il faut dire que le CV des GYM a de quoi faire dresser… l’oreille. Outre Dadar, le bassiste de Bodybeat, le batteur moulti-groupe Nico, on y retrouve avec plaisir Jérôme Voisin la voix si particulière et expressive des Roken is Dodelijk ( et au CV capillaire non moins fameux).

Alors musicalement, et pour paraphraser les Talking Heads : GYM « qu’est-ce que c’est ? »

C’est un fantasme dans lequel Paul Anka jammerait avec New Order, c’est David et Jonathan qui rejoindraient Mac Ca et Ringo, et peut-être même Mizou mizou en guest chez Jean-Michel Jarre. Voire toutes ces personnes qui se mélangeraient allègrement un lendemain de soirée à la Fistinière. C’est surtout un EP de 4 petites merveilles, et bientôt la gloire, les putes et la coke qui vont avec. Car oui , les inrocks les trouvent déjà cools, le Grand journal a utilisé leur titre ‘Radar Radar‘ en jingle et toi lecteur tu pourras dire : « bien sûr, je les connaissais avant qu’ils soient mainstream ! »

Radar radar‘, c’est donc l’étendart du savoir faire du groupe, loin de la douceur folk de Roken is dodelijk, la musique de GYM est tonique et les synthés rouleaux compresseurs font de ce titre un hit instantané (n’en déplaise au F.R.A.C.A.S), Pharrems Willial en duo avec Justice quoi.
Mais PYGME, ce n’est pas l’EP d’un single mais bel et bien une pièce de 4 titres homogènes en terme de qualité mais beaucoup plus libertins dans les directions musicales empruntées. ‘We are the sun‘ démarre donc par son refrain comme une jolie petite balade avant de connaitre couplets phrasés classes et breaks opportuns. ‘Alien‘, déclaration maladroite de fin de soirée à la belle nana du bar (« shoot,shoot shoot your plans away, we could plan some things to do…) montre ce que peut être de la math-pop tribale avec toute la sensualité chère à Axelle Red.
Quant à ‘Drunken hearts‘, sa basse fera vrombir les enceintes de ta twingo tuning sur le parking de Leclerc un de ces samedi soir tout en montrant ton côté délicat à Kimberley, mais si tu sais, la nana du bar du Macumba.
En attendant de les voir en compétition officielle, GYM vient en tout cas de réussir la plus belle figure de l’entrainement. Tu l’auras donc compris mon ami poppeux, si pour 2014 l’une de tes résolutions foireuses était de te remettre au sport, GYM sera l’alibi parfait pour toi.