Broken Edge est un groupe de métal bien connu des spécialistes de la scène française, mais pour les autres, il n’évoque peut-être pas grand chose… Allez, juste parce que c’est vous, je les représente vite fait… Issu de Besançon, ce quatuor où évoluent les 2 frangins Marquez (Thierry et Lionel) distille depuis 10 ans un thrash métal sans concessions, avec des influences power métal et parfois tribales. Leur dernier album en date, ‘Obey and Conform !‘ (sorti en 2002 chez Thundering Records) fut enregistré par François Jamin et Stéphane Buriez (2 pointures du métal français), ce qui n’est pas donné à tout le monde de nos jours…

Le premier truc qui m’est venu à l’esprit en écoutant le CD, c’est que le riff d’intro du premier titre ressemblait grave à celui de ‘Eye for an Eye‘ de Soulfly ! Oups, pour du thrash, ça peut faire un peu tâche… Heureusement, par la suite, tout rentre dans l’ordre, et les combinaisons guitare/batterie font de véritables merveilles, accumulant les changements de rythme 43 minutes durant. ‘Living in a Lie‘ démarre également sur les chapeaux de roue, avec un riff basique mais entraînant. On retiendra de ce morceau l’excellent pont atmosphérique avec une guitare au son très sale… Mais les choses sérieuses démarrent réellement avec ‘Watch Me‘, un excellent morceau débordant de riffs plus bourrins les uns que les autres (mis à part l’intro très typée néo-métal, mais on leur pardonne…).

Les morceaux s’enchaînent, et on décèle de plus en plus les influences de Pantera et Messhuggah, voire Rammstein (cf. la rythmique de ‘Lost) ou encore Static-X (l’intro de ‘Bleed For Me‘ ressemble comme 2 gouttes d’eau à celle de ‘Wisconsin Death Trip‘) ! Pich, le batteur, martèle ses fûts comme un damné, rivalisant sans peine avec les Dave McClain et autres Vinnie PaulThierry, qui chante en anglais, ne fait pas non plus dans la finesse, et il se déchire les cordes vocales sur l’ensemble du CD à la manière d’un Phil Anselmo (quelle puissance sur la fin apocalyptique de ‘Slave‘ !). Il sonne même comme le Max Cavalera de la grande époque sur ‘God is Mine‘, un titre dont la rythmique principale est monstrueuse de lourdeur… Lionel n’est pas non plus en reste, puisque sa basse se fait largement entendre sur le skeud (mention spéciale aux intros de ‘Slave‘ et ‘God of Mine‘).

La prod’, on en parlait plus haut, est de fort belle facture : la batterie est largement mise en avant, et on retrouve un ‘grain’ un peu crade sur la guitare rythmique, un peu comme sur le dernier Slayer (écoutez ‘God of Mine‘ pour comprendre de quoi je parle…). Les guitares sont parfois d’une lourdeur absolue, comme sur ‘Breed‘, et on retrouve en outre de nombreux effets ‘coulants’ à la Mikey Doling (Soulfly) sur la lead guitar.

Globalement, ‘Obey and Conform !‘ est donc un bon CD, un peu linéaire sur la longueur, mais dont la richesse de riffs fait chaud au coeur, surtout quand on sait que ce sont des Français ! Avec cet album, Broken Edge démontre toute l’étendue de son potentiel et peut sans prétention briguer la place tant convoitée de leader du thrash tricolore ! Le seul petit reproche que l’on pourrait faire concerne les solos, pas toujours bien intégrés aux morceaux, et sonnant un peu trop old school à côté de la rythmique ultra-lourde. M’enfin, ce groupe compte parmi ce qui se fait de mieux sur la scène française, donc si vous aimez la zik qui fait du gros bruit bien sale, courrez acheter leur CD !