Le dernier album de Goldfinger est finalement sorti et le groupe a abandonné le côté ska de sa musique, mais pas le côté festif. L’humour et la musique décalée est un peu plus effacée que dans les précédents mais on s’amuse bien, principal interêt de la musique pounk.

Ce nouvel opus ressemble plus au punk actuel sans tomber dans la popisation bête et méchante qui semble être la tournure que prend le style. Bon évidemment, ça va pas ressembler à du punk garage, mais bon. On notera tout de même la présence de tubes potentiels comme les premières tracks ‘Going Home‘ ou ‘Spokesman‘. Mais ces chansons ressemblent plus à du MxPx pur jus qu’à du Blink-182 et compagnie.

Beaucoup plus mélodique que les précedents albums, ‘Open Your Eyes’ possède quand même des perles dans le plus pur style Goldfinger, comme avec la track-single du même nom que l’album qui sort de la masse par sa guitare effacée tout le long de la chanson pour finalement exploser aux refrains. Cette chanson vient casser le rythme, et c’est pas un mal du tout. Le refrain est d’ailleurs parfaitement adapté : ‘Wake Up! Wake Up! Ooohooh!’, avec en prime un Bert de The Used toujours autant en forme.

Mais tout n’est pas à écouter car bien que l’album s’éloigne des albums pounks très tendance, le rythme se calme pour être finalement répétitif, et à force de voir des tubes s’enchainer, on ne voit plus vraiment l’album et ses perles… Le tout se finissant sur des blagues prépubères au téléphone et bon sang, que c’est bon d’avoir des spots dans la gueule et rire comme un con.

Le style de Goldfinger n’est plus là, certes, mais l’humour si. D’autant plus que le groupe a su cultiver le don d’écrire des chansons plus tubesques les unes que les autres, alors pourquoi se priver ?!