Après ‘Lords Of The Board‘ et ‘Open Your Eyes‘ au clip complètement déjanté, les teutons Guano Apes récidivent avec leur dernier album ‘Walking on A Thin Line‘, moins pop, moins punk mais plus rock n’roll à tendance métal…

Dès les premières notes on se rend compte que le son a été travaillé. Le son des gratt’ se fait presque palpable et rien que le fait d’entendre le pincement des cordes est agréable. Sandra chanteuse du groupe, alors que son chant se rapprochait de celui de No Doubt nous montre qu’elle a du souffle et rappellera parfois Skunk Anansie ce qui n’est pas ce qu’on puisse faire de plus péjoratif en terme de comparaison… ‘You Can’t Stop Me‘ puisque c’est par cette track que débute l’album au packaging sublime (sous la forme d’un book) a tout du single: la longueur, les riffs pas trop violents ni trop doux, des ruptures là où il faut et surtout, un refrain indécrottable. En guise d’intro, on fait pas mieux. La suite prend des allures de tracks métal. ‘Dick‘ avec un débit de paroles violent et incisif, une 6 cordes qui explose littérallement les enceintes accompagné d’un son de distortion carrément psychédelique. D’ailleurs, cette track au refrain plus qu’explicite (‘Dick… No Dick… Dick, Yeah Yeah !‘) ressemble pas mal à ‘Open Your Eyes‘… Dans la même veine, on aura droit à ‘Diokhan‘, ou encore ‘High‘ qui commence début sur les chapeaux de roues grâce à une intro reconnaissable parmis une centaine d’autres…
Et parmis tout ça, il y a aussi les tracks plus calmes, peu-être plus posées comme ‘Plastic Mouth‘ aux percussions tribales et où Sandra partage avec nous sa voix relaxante, douce, bref, jolie pour ne pas dire bandant. Finalement, l’album se termine par deux tracks, ‘Storm‘ qui porte bien son nom et ‘Sugar Skin‘ avec toujours un chant hyper travaillé avec un final brutal et plus qu’efficace.

Guano Apes a toujours été une valeur sure pour l’Allemagne dans ce genre et ce n’est surement pas cet album qui viendra me contredire. Certes, la recette a toujours été la même pour ce groupe, mais elle marche, d’autant plus que le groupe dégage une énergie que certains n’auront que sur scène… Un album à se procurer, le plus vite possible.