Strung Out étant un de mes groupes favoris, c’est avec une grande impatience que j’attendais ce CD, avec en même temps la crainte d’être déçu car pour moi ce groupe place la barre de plus en plus haut… La preuve en est avec leurs dernier disque : un ‘Live In A Dive‘ qui malgré une sensation de déjà entendu (ce qui est normal étant qu’il n’y a aucune chanson inédite… mais que des tubes !) saura montrer et démontrer aux plus réticents la qualité de ce groupe et nous mettre une claque violente…

Assez réticent la première fois que j’ai vu la pochette aux allures très sombres, j’ai très vite su l’apprécier en lorsque que je l’ai eu en main : la conception livret/pochette est en effet innovante et plutôt bien réalisée.

Exile In Oblivion‘, ce sont donc quatorze chansons mixées par Matt Hyde (Slayer, Hatebreed) et à l’écoute du skeud, pas de doute c’est bien du Strung Out, du bon, très bon Strung Out ! Avec des chansons souvent sombres et toujours hargneuses, notre poète Jason aux tendances de lover (un peu comme notre Jye officiel) s’exprime sur l’amour avec des chansons aux paroles magnifique comme sur ‘Analog’ ou encore ‘Her Name In Blood‘ (même si celle ci ne valent pas ‘Ultimate Devotion‘… n’est-ce pas Deadly! )

Mais Jason n’est pas le seul à bien s’amuser ! Jordan, le batteur, confère la puissance et un rythme rapide pour les guitares de Rob Ramos et Jake Kiley, qui eux sont toujours présents pour les solos et faire une démonstration de leur talent…

En somme, je dirais que ‘Exile In Oblivion‘ est vraiment un album excellent et bien travaillé… A se procurer d’urgence chez votre disquaire !