On ne vous cachera pas qu’au départ on était un peu méfiant devant ce groupe débarqué de nulle part (Louisville, dans le Kentucky) qui signe direct sur Vagrant. Surtout qu’avec leur look d’emoboys, rien ne semblait les distinguer des dizaines d’autres groupes U.S. qui apparaissent chaque mois sur www.purevolume.com.

Sauf que, musicalement, force est de constater qu’Emanuel s’en tire plus que bien avec une formule emocore / rock n’roll inspirée et efficace qui n’hésite pas à lorgner vers les clichés du genre (solos de guitares en veux tu en voilà, (‘Buy American Machines‘), ‘Yeah‘ et ‘Whoo‘ rageurs), là où un groupe comme My Chemical Romance n’avait pas vraiment oser franchir le pas.
A croire qu’avant de porter des jeans moulants, nos quatre méchés du Kentucky portaient des futes en cuir et vénéraient Motley Crüe.

Si le groupe a donc clairement mis en avant son côté rock n’roll qui vous fera jouer de la air guitar devant votre miroir, vous pourrez en même temps mimer l’emokid qui s’emmêle avec son fil de micro tant le groupe joue aussi la carte screamo assez en vogue en ce moment (paraît-il…) avec le titre ‘Soundtrack To A Headrush‘ et le kiffant ‘The New Violence‘.

Et si en plus on rajoute à tout cela une ballade emo-sex (‘Make Tonight‘), un tube en puissance (‘Breathe Underwater‘) et la prod bien clean (un peu trop sûrement pour sonner vraiment rock n’roll) de Machine, on ne s’étonnera pas de voir le groupe devenir incessamment sous peu ‘the next big thing‘. On vous aura prévenu!