Fast For Decay avec ce ‘Talkin’ About My Generation‘ n’espérait probablement pas renouveler le genre punk rock made in Pennywise et consorts, par contre ils espéraient sans doute nous faire plaisir avec ce 7 titres. Pari a moitié réussie car même si ça part très vite, ça s’en va malheureusement très vite aussi.

Car oui, ça partait sur les chapeaux de roues avec ce ‘What You Became‘ tout en puissance, tout en vitesse, des choeurs très bon et une efficacité indéniable. Mais comme malheureusement beaucoup de groupe (et comme le tour de France), après la montée, il y a la descente. ‘In Paradise‘ reste un très bon titre en deçà du précèdent mais toujours plutôt réussi avec ces breaks déjà entendu mais intéressant. ‘Self Control‘ et sa voix un peu juste, ‘This Stupid Song‘ qui ne rajoute pas assez de pétillant pour qu’on la différentie de sa collègue cité juste avant font que l’enthousiasme des deux premières pistes nous quitte peu à peu. Malheureusement, malgré ‘From Pain To Resistance‘ et ses plans plus intéressant, cela ne changera rien à la mise, car ‘Paranoia Day‘ viendra achever ce cd avec la typique balade cool dont on se passerait bien.

Malgré un chant un peu juste et une redondance inévitable, ce ‘Talkin’ About My Generation‘ garde de bons atouts qui, pour sur, satisferont les fans du genre. On attend quand même mieux du prochain car il est sur qu’il faudra les suivre et les garder à l’oeil. Ce cd c’est un peu comme quand on fait l’amour, c’était bien, mais on aurait voulu que ça monte moins vite, histoire de ne pas se vider au bout de la deuxième chanson.