Le voilà, le nouvel opus des Satanic Surfers, celui qui succède à ‘Unconsciouly Confined‘ qui n’avait pas fait l’effet d’une bombe dans l’univers du Punk Rock mélo. Qu’importe, avec ‘Taste The Poison‘, il semblerait bien que le groupe ait décidé de remettre les choses en places.

Avec le timbre de voix particulier de Rodrigo, on ne peut pas ne pas reconnaître la touche Satanic. Que ce soit sur ‘Callousness‘ ou encore ‘Who Prospers‘, les deux premières pistes de l’album, le tempo est relevé, ça balance et cela ne s’arrêtera jamais tout au long des 13 pistes. La prod’ est léchée et idéale ici. Bien sur j’entends déjà les anciens criant aux vandales et préférant de loin le son crade d’un ‘Skate to Hell‘ (1er demo du groupe). Mais impossible de ne pas accepter l’efficacité d’un titre comme ‘False Ambitions‘ où choeurs rageurs et guitares se fondent en une chanson pleine d’énergie. Et puis quand on sait le background d’un groupe comme celui là, on ne peut qu’apprécier les guitares de ‘Stranglehold‘, la batterie et ses breaks sur ‘Blood On The Sidewalk‘, sans compter la basse de ‘Lead Us To The Gallows‘. Chaque instrument a son moment de gloire et le chant constant tout au long de l’album viendra appuyer chaque chanson avec une efficacité déconcertante, elle viendra parfois même jusqu’à décoller encore plus haut comme sur ‘Restless Anger‘. Le seul point noir qu’on pourrait voir à cet album, c’est la possible lassitude sur la durée, malgré des breaks intéressant sur ‘Down In Fire‘ par exemple, le groupe tourne toujours sur la même base. Il faudra sûrement plusieurs écoutes pour apprécier complètement ce cd au risque pour certains de s’en lasser.

Bien qu”Unconsciouly Confined‘ ne m’ait pas marqué plus que ça, ce ‘Taste The Poison‘ vient me donner la pêche et c’est exactement ce qu’il fallait. L’efficacité du groupe n’est plus a confirmée, il ne reste qu’à savoir si ils pourront durer. Et pour le moment, la réponse est : Oui.