A l’heure où l’on veut nous faire croire que le Rock Français est quasi-mort, et qu’il n’est porté que par Deportivo, Luke, Kyo ou Mélatonine (allez, y’en a deux qui sont quand même pas trop mal), ça fait plaisir de voir des groupes comme AS Dragon, capables de tenir 20.000 motards en chaleur en première partie d’Iggy Pop au Bol d’or, et de servir un Rock, barré et psychédélique sur leur premier album, ‘Spanked‘, avant d’opérer un virage résolument plus pop sur ce nouvel opus, ‘Va Chercher La Police‘.

Morte‘, qui ouvre l’album, opère une transition parfaite entre les deux albums, puisque sous un couplet très punk, se cache un refrain pop entrainant et plutôt dansant. Deuxième piste, ‘Cher Tueur‘, est donc une lettre d’amour à un tueur, comme son nom l’indique. On retrouve également ici quelques phrasés de guitare qui ne dépayseront pas les adeptes du premier cd. Mais la voix de Natasha semble sinon plus maîtrisée, plus contenue en tout cas. Puis, vient ‘Comme Je Suis‘, premier single. Ode aux idoles de la chanteuse, de Debbie Harris (Blondie), à Iggy Pop ou Siouxie, sous forme d’une chanson résolument pop-rock. Puis, ‘Alchifumiste‘ s’impose comme le morceau Punk de l’album. Très réussite, le décalage entre le jeu abbrasif de guitare et la voix plus posée de Natasha. Plus loin, c’est ‘I Wanna Be Your Doll‘ qui remporte la palme du meilleur morceau. Boucle de guitare répétitive et accompagnement synthé façon new wave, cette chanson oscille donc entre Rock et New Wave et s’impose comme le morceau le plus réussi.

AS Dragon confirmùe donc avec cet album que le Rock en France n’est pas mort, et ouvre désormais la voix à d’autres groupes tentan de se frayer un passage derrière eux, comme les excellents Hushpuppies, ou les prometteurs parisiens, que ce soient les The Naast, The Brats ou autres Second Sex. On notera qu’il faut absolument voir AS Dragon en concert, et que la journaliste Virginie Despentès à écrit trois chansons dans cet album, ‘Cher Tueur‘, ‘Seules A Paris‘ et ‘Cloue Moi Au Ciel‘.