Le rock est mort, vive la pop! Alizée récidive avec son second album ‘Mes Courants Électriques‘. Découverte il y a déjà quelques années par l’émission ‘Graine de Star’ et mise sous la houlette charmeuse de Mylène Farmer pour les paroles, notre lolita nationale pose sa voix sur les instrus de Laurent Boutonnat, pour notre plus grand plaisir.

Il faut le dire, chez nous à Visual, Alizée, c’est notre passion. Le premier album underground était une perle. Certes, Alizée a vendue son âme à Hit Machine et autres émissions tagguées M6, mais est-ce une raison pour boycotter cette princesse du chant ? D’autant plus que de ‘Mes Courants Électriques‘ ressort une certaine maturité. Fini de jouer les lolitas, maintenant, on entre dans l’âge doré de l’adolescence rebelle (oui, il y a pléonasme, mais qu’impote). C’est avec ‘J’en Ai Marre‘ que notre bébé devient femme et vomit son dégout aux courgettes qui justement, la font vomir sous la couette. C’est aussi avec ce titre qu’Alizée nous pond une track aux rythmes trépidents, comme Mushroom Head n’a jamais réussi à le faire. Et si l’envie de pogoter ne prend malheureusement pas avec ce tube, Alizée tente son coup et fait mouche avec ‘Toc et Mac’. Dès les premières paroles qui deviendront très certainement un hymne de la fosse (‘J’m’ai pendu par les pieds… C’est le plus bizarre que j’ai fait!‘), on se sent tout simplement libre. Libre de toute contrainte, presqu’en train de courrir au milieu d’un chant avec les cheveux au vent. Du pur bonheur. Surtout que de grands cors se font entendre durant le final, comme pour rendre le tout plus héroïque.

Mais on oublie pas le côté poétique d’Alizée avec ‘Amélie M’a Dit‘ puisqu’on retrouvera dans cette chanson, à plusieurs reprises, des rimes. Oui des rimes avec des phrases qui se finissent par les mêmes sons, exactement comme dans les poèmes. Oui, je vous vois déjà avec votre air hautin dire ‘Oui, mais moi j’y arrive à faire des rimes, et pim‘. Sauf que là, on remerciera Mylène qui aura réussit à faire miraculeusement rimer ‘galipettes’ et ‘gestes’. Trop fort.

En bref, un album incroyable, inratable, indécrottable. Et si le doute vous ronge, jetez un coup d’oeil aux photos du site officiel, parce qu’il faut bien l’avouer, elle a de jolies chaussures la demoiselle.

PS: Et aux plus refractaires, ‘J’ai Pas Vingt Ans‘ réussira à vous convaincre, à renforts de riffs metalleux.