Votre mot de passe vous sera envoyé.

Ce n’est pas la première fois que No Use For A Name nous font l’honneur de venir en France, en effet, pas plus tard que l’année dernière ils étaient déjà passés chez nous! Mais par contre, pour moi, jeune vivant loin des grandes métropoles, c’était la première fois que l’occasion se présentait d’aller voir un groupe que j’écoute depuis Leche Con Carne et j’avouerai que l’exitation était de la partie.

Tout d’abord, n’habitant pas Bordeaux, il fallut trouver la salle chose pas super facile étant donné l’état actuel de cette ville! (vive les bouchons 🙂 ). Après avoir découvert le lieu du concert vers 17h30, nous décidâmes de passer le temps autour de quelques bières sur les quais attendant patiemment l’heure fatidique du 20h00 pour pouvoir rentrer dans la salle.

A 20h00 donc nous nous pointâmes devant la salle, et première surprise, il y a pas grand monde devant la porte, alors que plusieurs écritaux affichent “Concert de ce soir COMPLET“, on attend gentillement que ces messieurs nous ouvrent (à noter qu’il fait 0°C et qu’on se gêle les parties burnales). Enfin on rentre, et ô surprise la salle est assez petite (d’où le peu de monde).

Enfin au chaud, j’entr’apperçois Rory Koff assis à coté du stand ou ils vendent les t-shirts et mine de rien je vais lui taper la causette :), on parle de tout et de rien, du concert de la veille à Barcelone “Rory: it was really cool, a really good crowd“, de la température de dehors (ben oui en lui serrant la main, il a bien vu qu’elle était gelée) et puis du concert de l’année dernière à Lyon où il avait arrêter le concert pour cause de “sentage pas bien” alors que Tony Sly (chanteur de No Use) criait sur tout les toits qu’il avait trop bû de Pastis et d’Abscente. La véritée est tout autre, il ne se sentait pas bien à cause du surplus de fumée dans le CCO de Vileurbanne (Rory: I was sick because of the smoke, so i couldn’t play the rest of the show, it really sucks). Les choses étant remise dans le droit chemin, le concert peut enfin commencer, je quitte donc mon nouvel ami Rory pour aller rejoindre tranquillement la foule qui s’amasse devant la scène…

Et ça commence avec Irish Car Bomb, groupe composé uniquement de roadies et d’amis qui accompagnent le groupe en tournée, et ça se ressent, on sent très bien l’influence “No Usienne“. La fosse est déjà très mouvementée et je vois déjà quelques personnes partir de la fosse, “blanc comme des culs” comme on dit chez moi! Le set se passe vraiment bien, du punk rock à tendance hardcore, la foule participe, il y a une très bonne ambiance et ça c’est bien cool!

Après un set d’environ 45min, Irish Car Bomb laisse place à Bigwig, groupe assez attendu puisque c’est leur première tournée en France, et les connaissant que très peu, je fus surpris! Tout d’abord, ils arrivèrent à trois sur scène alors que je pensais que les deux membres qui sont partis pour fonder Near Miss allaient être remplacer. Bref, ils ne sont que trois, mais ça ne les empèchent pas de jouer leur punk-hardcore à grande vitesse, les chansons s’enchaînent, “Sink Or Swim“, “Falling Down“, ou encore “Moosh“. Bien que réduit le groupe mais le feu sur scène, le jeu du batteur est terrible et les slams s’enchaînent… Le groupe nous joue “I Don’t Wanna Hear It” de Minor Threat avec les membres de Irish Car Bomb alors que les deux chanteurs quittent leurs instruments pour ne se consacrer qu’au chant. Au bout de 50 minutes, le set se termine et à vrai dire on en redemande!!

Enfin la partie que tout le monde (je) attendait, No Use For A Name, bien sûr ce n’est pas la première fois qu’ils viennent mais un groupe comme ça, ça fait toujours plaisir! Ca commence rapidement, et tout le monde reprend les chansons du quator, “International Your Days“, “Not Your Savior“, “Invincible“, “Dumb Reminders“, “Feels Like Home“, etc, quasiment tous les albums y passent de Leche Con Carne à Hard Rock Bottom en passant par More Betterness ! et autre Making Friends le son est parfait, leur jeu sur scène bien rodé et c’est une magnifique performance que nous livre No Use For A Name, la foule reprend tous les classiques du groupe, se déchaine sur la reprise des Misfits – “Martian“. Les slams s’enchaînent, les chansons aussi, on a droit aux classiques et très attendu “On The Outside“, “Justified Black Eye“. Pour moi un set de folie, je chante les chansons jusqu’à plus voix, je me lance dans des pogos endiablés, bref je profite de la vie et du concert 🙂 Après environ 1h30 (je suis pas sur, j’ai perdu la notion du temps) la foule crie “NO USE NO USE NO USE” et ils reviennent (normal me direz-vous, oui…) et on a droit pour finir à “Solitaire” magnifique en live. Et voila, c’est fini, la foule a beau en redemander, c’est belle et bien fini. On quitte donc la salle, on essore son t-shirt et puis on se munit de son sac de couchage afin de passer une nuit memorable à 4 dans une 309 (dont le pare brise explosera sans doute dût au trop plein d’humidité dans la voiture.)

C’était mon premier concert de No Use For A Name et donc je n’aurais pas l’esprit critique en vous parlant de la qualité du son ou bien de leur performance et tout ça. Moi j’ai tout simplement pris mon pied à un point que je n’aurais pu imaginer, et des concerts comme ça, j’en veux tous les jours…