Votre mot de passe vous sera envoyé.

L’arrière salle d’une pizzeria lilloise, des amplis, des égarés avides de bon son…quand le rock’n’roll rencontre un dimanche soir glacial, ça vaut peut-être pas le lundi au soleil mais ça fait chaud aux oreilles. Ce soir The Elektrocution partage la scène avec les excellents Roméo is Bleeding (émo-hardcore d’Aix en provence) et quand on a sous la main un groupe comme celui là on ne résiste pas à l’envie de vous en parler ; normal, The Elektrocution c’est un rock’n’roll disjoncté, un style The Hivesien sous elektrochoc…tout ce qu’on aime chez Visual.
Maxime (chant), nous fait le plaisir de nous expliquer de quoi il retourne.

Bon, vous avez compris le message les enfants, vous savez ce qu’il vous reste à faire ; allez vérifier le talent de ces gars là par vous-même, on attend vos impressions…En tout cas, les élèves de la Star’ac ont beau être des pisseuses parmi les requins de l’industrie du disque, jamais les élèves d’Armande Altaï accoucherons d’une galette de la qualité de ce “Vagina Dentata“.