Votre mot de passe vous sera envoyé.

Comme chaque année, VisualMusic recense par membre de l’équipe son best of de l’année. Nouveauté, s’ajouteront à la file des membres de labels, de groupes et d’acteurs de l’industrie musicale avec qui nous aovns le plaisir d’échanger régulièrement. De quoi faire ton marché dans une année mouvementée.

Son résumé.
Si vous nous lisez régulièrement, vous savez qu’on porte un véritable amour à une salle incontournable du Nord, le Grand Mix, salle qui a accueilli beaucoup d’artistes naissant et de dates plus folles les unes que les autres. 2017 marque la fin d’une ère puisque le Grand Mix a fermé ses portes mais pour mieux revenir, normalement à la rentrée 2018. Bien évidemment, on n’a pas résisté à l’idée de demander un petit bilan à l’équipe en place. N’hésitez pas non plus à relire notre interview avec Julien et Vincent datant de l’année dernière, même si cette année, c’est Matthieu, Chargé des Relations Publiques qui s’y colle pour un best of éclectique.

Les lives.

BCUC

Les vrais champions de l’année sont sans doute BCUC, ces Sud-Africains qui ont tellement retourné le Grand Mix en juin qu’on les a invités à nouveau en septembre. Même en s’y attendant, les avertis, dont le nombre avait logiquement doublé, ont ramassé sévère lors de ce second concert génial de générosité et d’énergie, conclu par de confraternelles séances de hugs. Ils reviennent quand ils veulent.

Lomepal/Roméo Elvis/Loyle Carner

Octobre était un peu le mois du rap au Grand Mix, avec pour chaque semaine, son petit phénomène : les concerts de Lomepal, Roméo Elvis et Loyle Carner nous ont permis d’accueillir un joyeux défilé de millenials, des spectateurs jeunes, sautillants, qui ont tous posté mille photos sur Instagram et ont bien aidé les artistes à allumer l’incendie. « Bruxelles arrive ! »

Andy Shauf

Les quadras ont continué de venir au Grand Mix aussi en 2017 : pas un n’a moufté quand Andy Shauf a montré sa trogne de cocker entre deux clarinettes en février. C’était sublime.

The Lemon Twigs

Ils [les quadras] étaient aussi là, parmi des plus jeunes et des plus vieux, début avril, pour découvrir la vérité sur LE mystère de l’année : The Lemon Twigs étaient-ils un boys band ou une vraie fratrie touchée par la grâce ? Réponse B, et même encore plus que ça.

Michael Kiwanuka/Romare/Timber Timbre/Mount Kimbie

Le panthéon de Tourcoing, comme on surnommera le Grand Mix dans 30 ans, a aussi vécu des instants magnifiques avec Michael Kiwanuka, pour une date exclusive en salle entre deux festivals (et c’est vraiment comme ça qu’il faut écouter Kiwanuka), l’electromantique Romare, le velours de Timber Timbre ou le garage psychotrope de Mount Kimbie

Les chansons.

Malik Djoudi – Sous Garantie

 

La Mverte – The Inner Out

Lomepal – Yeux disent

Aldous Harding – The Blend <3 (la vidéo qui va avec)

The Horrors – Weighed Down

Liima – Life Is Dangerous

Alex Cameron – Stranger’s Kiss

 

Les espoirs 2018.

Un retour au Grand Mix avant la fin de l’année suite à la première phase des travaux, la trêve nucléaire entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, Lo Moon (découverts en support des Lemon Twigs), que Gojira joue le même soir que Queens Of The Stone Age au Main Square Festival et pas avant Orelsan, Nakhané (la création des Transmusicales 2017).