Votre mot de passe vous sera envoyé.

A une semaine de la fin de sa tournée européenne, Sharon Van Etten et son groupe ont fait une halte à La Cigale une veille de canicule. Pas besoin d’un coup de pouce du climat pour rendre cette date chaleureuse !

Déjà de passage à Paris pour le Pitchfork Festival l’an dernier, L’Rain est venue accompagnée de son groupe pour un set rock et expérimental intrigant et qui donne envie de jeter une oreille à son deuxième album Fatigue sorti l’an dernier. Forcée à jouer assise à cause d’un pied cassé tout juste sorti de plâtre, cela n’a rien enlevé à l’énergie du show portée par de belles montées.

Sha-REINE Van Etten

Étincelle du premier week-end du Primavera Sound Festival 2022, Sharon Van Etten revient tout de noir vêtue et le sourire aux lèvres pour cette date française qu’elle dit avoir attendue depuis 3 longues années. Une référence à un concert donné dans le cadre de la sortie de Remind Me Tomorrow, qui avait trempé la veste bleue qu’elle portait. Prête à « suer de nouveau » avec nous, cette tournée fait toute la place à We’ve Been Doing This All Wrong disponible depuis début mai. On est directement emballés par l’énergie d’un groupe précis, solidement en place et bien équilibré. Chacun a sa place et Sharon s’amuse à aller chercher et danser avec chaque membre en fonction des morceaux.

Rares sont les artistes à être bavards entre les titres et souvent ceux qui le font peuvent avoir leurs limites. Et ce n’est pas le cas pour dame Van Etten. Que ce soit autour de la solitude du confinement, du contexte à propos de l’écriture du morceau qu’elle va nous jouer ou juste pour souligner son plaisir d’être là, elle sait être juste, attachante et drôle. Un vrai plus, tant sa sincérité fait plaisir à voir et entendre. En 13 ans de carrière et 6 albums, elle continue à monter en puissance sans perdre en identité.

Headspace, Born ou Mistakes sont des morceaux clés du dernier disque et n’ont pas démérités face à des titres plus installés comme Hands ou Comeback Kid. Là où Seventeen remporte bien sûr toutes les faveurs du dancefloor en sortie de piste. On aurait bien pris quelques morceaux de plus malgré l’heure et demie de concert tellement la générosité et la gentillesse du groupe étaient contagieuses ce soir. Longtemps que l’on n’avait pas vu La Cigale à pareille fête. Quand elle nous a dit après avoir joué quelques titres qu’elle ne voulait pas être ailleurs, non seulement on l’a cru mais on pensait à la même chose.

Sharon Van Etten fait partie de ses vraies surprises en live grâce à sa personnalité et son charisme qui donnent une autre intensité à un répertoire déjà très complet. Clairement à ne pas rater, quelque soit l’endroit.