Que cette chronique aura été difficile à écrire pour un album de bonne facture. Les dinosaures que commencent à être les mecs de Dinosaur Jr. , dans le paysage musical, étaient de retour dans le troisième trimestre de 2016 avec l’album Give a Glimpse of What Yer Not.

Difficile parce que je n’ai pas le recul des 30 ans de carrière de ce groupe ; parce que je ne suis pas le plus familier de leur discographie. Mais je dois louper quelque chose (erreur qui sera corrigée en cette année 2017 sans faute). L’album (le 4ème depuis la reformation de Dinosaur Jr. ; le 11ème du groupe depuis sa création) est de très bonne facture, sans être parfait. Et ce sont ses imperfections qui nous font l’aimer ; et qui mettent encore plus en valeur les meilleurs morceaux de cet album.

Brouhaha mélodique

Les américains savent pondre des albums au son fouillis, crade et saturé dont émerge subtilement une mélodie sublime et entêtante qui va se graver dans notre cerveau et se répéter en boucle toute la journée à notre insu. « Goin Down » , l’excellent « Tiny » et son clip humoristique, « I Told Everyone« . La plus heavy « I Walk for Miles » excelle par le contraste entre la lourdeur des instruments et la voix plus perchée de Jay Mascis. Les deux morceaux crédités à Lou Barlow « Love Is…  » et « Left/Right » sont d’excellents morceaux au sein d’un album homogène conservant une cohérence tout au long. Ses moments de répit, de léger ralentissement du tempo avec « Be a part » et « Lost All Day » nous permettent de nous aérer avant de replonger vers des morceaux plus enlevés.

La fin de l’album nous offre le morceau « Mirror » (la pénultième de l’album plus précisément). On apprécie son début maîtrisé, presque étouffé, retenu. Progressivement, le groupe lâche par petites touches la bride pour que le morceau décolle et réellement et nous embarque dans un final dantesque.

Oubliés de 2016 #3 ✖︎ Dinosaur Jr.
Grunge is not deadMirror, Tiny, I walk for Miles
RAS
4.5Aperçu Magique
Avis des lecteurs 2 Avis