Votre mot de passe vous sera envoyé.

Je n’ai vraiment pas eu à me plaindre cette année niveau musique, avec largement de quoi avoir le kiki tout dur en continu. Alors prépare ton bingo du chroniqueur 2.0, je vais te faire gagner des points : bijou, combo, mention spéciale, tout y passe. Pas skeud par contre, j’ai encore un soupçon d’honneur.

 Top albums 2016

Truckfighters V

Truckfighters – V

Entre un live et un nouvel album seulement deux ans après Universe, on dirait bien que les camionneurs d’Örebro tournent à plein régime. Le contenu de ce V est bien meilleur que ce que la pochette laisse présager, avec comme l’a souligné mon collègue un excellent titre d’ouverture qui résume parfaitement tout le reste de l’album : riffs, fuzz, amour et nostalgie.

Cough Still They Pray

Cough – Still They Pray

Bijou de noirceur, Still They Pray c’est un doom avec des guitares (et du chant) compréhensibles. Le titre d’introduction Haunter of the Dark donne de suite le ton. Le combo Let it Bleed / Shadow of the Torturer est parfait et le groupe se permet même de finir sur un acoustique.

 The Album Leaf Between Waves

The album Leaf – Between Waves

Écouté par hasard (enfin, envoyé par Relapse), Between Waves aura été ma parenthèse enchantée de l’année. Electro fine et ambiances magiques pour un album qui rend heureux, tout simplement.

red fang only ghosts

Red Fang – Only Ghosts

Et bim, un nouveau Red Fang. Et bim un enchaînement de gros titres. Il faut attendre la deuxième partie de l’album pour commencer à respirer. Et malgré une pointe de lassitude sur la toute fin, il faudrait être tatillon pour faire des reproches aux mecs de Portland pour leur quatrième album.

Hypno5e Shores of the abstract line

Hypno5e – Shores of The abstract Line

Pas franchement joyeux, Shores of The abstract Line n’en reste pas moins captivant. Expérience éprouvante, c’est l’ascenseur émotionnel entre la violence et la brutalité de la double pédale et les passages planants avec seulement quelques notes. Il y a tout de même un certain penchant vers la dépression. Mais c’est beau.

 Y’a un peu plus, je laisse ?

En complément, mention bien mais pas top pour le Magma de Gojira, le Gore des Deftones, ou encore le Basses Loaded des Melvins. Pas convaincant (en tout cas pas convaincu), sans que ce soit foncièrement mauvais. Par contre, mention flop pour le denier Rob Zombie dont je ne réécrirai même pas le nom. Mais surtout mention très très spéciale au Money Shot de Puscifer qui n’est pas dans le top juste parce qu’il est sorti fin 2015. Ah et Tired of Tomorrow de Nothing était pas mal quand même.

Top titres 2016

Dopethrone – Shot Down

Certes, le titre est déjà dans un des top 2016. Mais avec Foofree, on ne passe pas nos trois jours au Hellfest ensemble sous la Valley pour rien. Si je n’avais eu droit d’écouter qu’un seul titre cette année, j’aurais pris celui-là. Un petit coucou au stagiaire dont la faute d’orthographe pique les yeux au moment de lancer la vidéo.

The Strokes – Oblivius

Sorti de nulle part, l’EP des Strokes a été la jolie surprise de l’année, principalement grâce à ce titre.

Nothing – Eaten By Worms

La beauté violente de Nothing dans toute sa splendeur. Un chant tout en détachement, loin des grosses guitares. But you know.

Big Business – Send Help

Pas du tout représentatif du reste de Command Your Weather, Send Help montre a une certaine innocence qui le rend touchant venant de ces brutasses de Big Business.

Graves at Sea – The Curse That Is

Long périple de 11 minutes, je ne vous ferai pas l’affront de l’analogie maritime vu le titre du groupe.

Top concerts 2016

Truckfighters – Connexion (Toulouse)

Les suédois sont venus nous faire coucou avec leurs copains de label Witchrider et We Hunt Buffalo. De quoi prendre son pied avec un ensemble ultra-cohérent et malgré un timing serré pour cause de soirée Halloween à la suite dans la même salle. Ça n’a pas empêché les Truckfighters de balancer un set de plus d’une heure. Et bon, Ozo et Dango à 50 cm, ça tue.

Kyle Gass Band – Saint des Seins (Toulouse)

Grosse leçon de rock de la part d’un vieux chauve qui joue de la flûte à bec. Mais on en a déjà parlé.

Puscifer – Hellfest (Clisson)

Merci à Phil Anselmo d’avoir fait de la merde, ça nous a permis de récupérer Puscifer au Hellfest, pour un trip incroyable avec une des plus belles mise en scène que la Valley ait connu.

Attentes 2017

On verra bien ce qui tombe.