Votre mot de passe vous sera envoyé.

Une bataille de gobelins, c’est pas franchement intéressant. Sauf si l’un des deux a l’initiative.

Pour rappel, Goblin est le mythique groupe de prog italien à qui on doit entre autres les bandes originales de Suspiria ou Dawn of the Dead.

Le groupe a connu moultes incarnations et moultes line ups différents mais pour faire simple au risque de faire crier certains spécialistes, on établira simplement que les OG’s responsables des classiques et qui constituent le noyau faisant l’essence du groupe sont…

Massimo Morante (guitare), Fabio Pignatelli (basse), Agostino Marangolo (batterie) et Claudio Simonetti (claviers)

Ce qui nous amène donc à la situation actuelle avec deux groupes :

Goblin

Massimo Morante (guitare), Fabio Pignatelli (basse), Agostino Marangolo (batterie) et Maurizio Guarini (clavier).
Le groupe avec trois des OG’s (et un G considérable) reprenant le nom du groupe.

Claudio Simonetti’s Goblin

Claudio Simonetti (clavier), Bruno Previtali (guitare), Cecilia Nappo (basse) et Federico Maragoni (batterie).
Il s’agit en fait du groupe de metal du Claudio, qui prend le nom de Claudio Simonetti’s Goblin quand celui-ci vient faire des concerts reprenant les morceaux qu’il a composés avec Goblin. Le Claudio était d’ailleurs passé dans cette configuration au Fall of Summer en 2016 et au Flow l’an dernier. Tous les présents vous garantiront que ça butait fortement.

La bataille

Le petit souci c’est que les deux Goblins étaient censés tourner aux Etats Unis cette année, et que le Goblin sans Claudio vient de se voir forcer d’annuler pour cause de truc pas cool concernant l’un de ses membres (oui, c’est vague). La situation est alors peu claire pour les américains qui ont pris leur place de concert pour un Goblin ou pour l’autre et qui ne savent plus si c’est annulé pour eux ou pour les autres.

Devant les messages reçus, le Goblin avec le petit registered trademark accolé à son nom a donc tapé du poing sur la table et affirmé que s’ils souhaitaient bien entendu le meilleur à Claudio, fallait tout de même pas déconner, lui c’est pas le vrai.

La suite au prochain épisode. De toute façon une bataille de gobelins c’est pas franchement intéressant.