Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le confinement a sonné en France et ailleurs et s’il y a bien une chose qui continue de sortir sans attestation, ce sont les disques ! Aucune sortie d’album n’a été décalé pour le moment et si nos jambes prennent la poussière, nos oreilles sont bien occupées. Et surtout si vous vous sentez comme Madonna ou Liam Gallagher, restez chez vous.

 

Childish Gambino n’a rien respecté et avait décidé le 15 mars de mettre son nouveau disque en streaming continu sur un site web. Comme c’était un samedi et qu’il ne faut pas déconner avec ces choses-là, il l’a retiré pour mieux le remettre en streaming… un dimanche. Pas de pochette, des titres qui sont liés aux minutes auxquels ils sont joués et le tout nommé 3.15.20. Nous avons déjà le plus gros troll de 2020 et nous ne sommes qu’au troisième mois de l’année. Pour ce qui est de la musique, on est plus proche de l’expérimentation dun Because The Internet mixé au côté très dansant de sa mixtape Kauai.

Contrairement aux apparences, les Viagra Boys ne sont pas anglais mais suédois. Avec un magnifique premier album en banque, les voici avec un EP de 4 morceaux en préambule d’un nouveau disque à prévoir cette année. Common Sense ne dure que 14 minutes et montre l’étendue de leurs talents. Du son crade et des paroles qui le sont tout autant et pourtant, on n’a qu’une seule envie : les voir en concert le 27 novembre au Trabendo, puisque leur date le 29 Mars à la Maroquinerie a été annulé.

Porridge Radio est encore un groupe issu de la prolifique ville de Brighton. Every Bad est leur second album et ils sont très surveillés, notamment pour la voix de Dana Margolin qui rappelle parfois les intonations déchirées de Robert Smith. Si tout se passe bien, ils seront à Paris au Supersonic le 18 Mai.

Moaning est de Los Angeles, signé chez Sub Pop et a déjà fait ses preuves en première partie de Preoccupations notamment. Uneasy Laughter les voit continuer dans une espèce de new wave dansante, pas si éloignée de la dream pop de Beach House.

Plus personne ne sait ce qu’il est advenu des Klaxons et cette période des fluokids paraît au moins aussi lointaine que le néo-métal. Avant d’avoir une mini-tournée de reformation comme ce que l’on peut avoir avec The Rapture et Friendly Fires, voici donc James Righton. L’ancien chanteur des Klaxons sort donc The Performer avec au mix les frères Dewaele (Soulwax & 2 Many Dj’s).

On termine avec un crooner, Baxter Dury. Présent l’an dernier en featuring sur l’album des Fat White Family, il revient avec The Night Chancers. “I’m Not Your Dog” sonne comme lui, avec un côté Serge Gainsbourg dans le chanté parlé, les voix françaises en décalé et ce son très années 80.

Cette liste n’étant pas exhaustive, n’hésitez pas à nous dénoncer les sorties observées de votre côté.