Qu’est ce qui fait la différence entre un bon groupe et un groupe de merdique, tout à fait par hasard, Pearl Jam et Dinosaur Jr ? Après tout le sourd pourra trouver bien des similitudes dans la voix geignarde et les guitares qui ont ce son très marqué. Seulement, Dinosaur Jr est un groupe formidable et pas les andouilles de Pearl Jam parce que contrairement à ces derniers, le groupe écrit de vraies chansons et surtout ne sombre jamais dans le rock ampoulé et héroïque déclencheur de terribles coliques. ‘Farm‘ est le deuxième album depuis la reformation et la suite de ‘Beyond‘ va au-delà de bien des espérances. A la fois mélodique et gorgé d’incroyable riffs lourds et aériens (le supers entraînants ‘Friends‘ ou ‘Over it‘, le single ‘I want you to know‘), il y a le superbe ‘See you‘ qui démontrera aux sourds qui l’ignorent encore que pop lumineuse ne signifie pas gniangnian, un son plus intemporel que daté grunge, à l’image de The Lemonheads, Dinosaur Jr pratique toujours une musique plus rock-pop que tout ce qu’on a pu approcher de la scène de Seattle. Toutefois, Dinosaur Jr ne s’interdit pas de travailler sur la longueur (‘I don’t wanna go there‘), de riffer comme Jerry Cantrell (‘Imagination blind‘) ou de livrer des mid-tempo (mid tempi dira le fin latiniste) au pire en demi teinte, au mieux monumental comme le gros morceau du disque ‘Plans‘. Bref, Dinosaur Jr réussit presque tout ce qu’il entreprend sur ce disque que nos lecteurs bloqués en 1994, et dieu sait qu’ils sont nombreux, devraient en toute logique autant adorer que les amateurs de bonne musique. Un très bon disque.