« Faut rien connaitre aux Queens Of The Stone Age pour ne pas connaitre Alain Johannes, quand même… » – [team]Hank[/team], chroniqueur éphémère qui passait son temps à râler, 10.07.2010.

Aujourd’hui, malgré un CV ahurissant (chanteur-guitariste d’Eleven et What Is This? -bordel pré-Red Hot Chili Peppers-, musicien studio et/ou live de Queens Of The Stone Age, Eagles Of Death Metal, Spinnerette, Mark Lanegan, Chris Cornell ou des Desert Sessions, ingénieur du son d’une bonne partie des projets relatifs à Josh Homme), le sympathique Alain Johannes reste, pour le profane (qui n’a pas le réflexe Wikipédia), le mec un tantinet transparent qui accompagne sur scène le turbo-super-groupe Them Crooked Vultures. Avec ‘Spark‘, son premier album solo, il sort enfin de l’ombre – et [team]Hank[/team] perd une raison de s’offusquer.

Dénués de toute saturation, les huit titres de ‘Spark‘ sont absolument gracieux. De ‘Endless Eyes‘, tourbillonnant morceau ternaire interprété à la cigar box guitare, à ‘Unfinished Plan‘, vibrante complainte conclue par un accord majeur, Alain Johannes est captivant, attendrissant, chamanique. Les envolées mineures (‘Speechless‘) se marient à merveille aux mesures hispanisantes (‘Gentle Ghost‘), bordant avec majesté l’apogée du disque, ‘Spider‘, composition frissonnante et onirique aux voix quasi-divines (le timbre vocal du père Homme n’est jamais trop loin). Grand habitué des riffs épais (cf. ‘Little Sister‘ ou ‘Skin On Skin‘ avec Queens Of The Stone Age), le néo-chauve a pourtant créé une oeuvre minimaliste et intimiste, magnifiée par des instruments singuliers (cigar box guitare, theremin…).

Album d’une infinie justesse, ‘Spark‘ est un bouleversant hommage à Natasha Shneider, la compagne d’Alain Johannes sur scène (dans Eleven et Queens Of The Stone Age, notamment) et dans la vie, décédée en 2008 des suites d’un cancer. Dans ce contexte-là, la notoriété grandissante de Johannes, l’homme de l’ombre, avec la sortie de ce disque parait accessoire. ‘Spark‘ est juste un jaillissement de tendresse magistral.