A peine un an après la sortie de leur fantastique premier album, The Used nous revient avec un DVD accompagné d’un CD comprenant 4 titres live et 6 pseudo inédits. Hormis l’aspect commercial d’une telle sortie, le fan (à qui l’objet est surtout adressé …) peut considérer ‘Maybe Memories‘ sous un angle plus musical comme un justificatif: les quatre loserguys originaires d’un coin paumé de l’Utah tiennent à faire état d’un passé bien moins réjouissant que le présent, grâce au ‘Diary’ présent sur le DVD et aux 5 titres extraits de leur première demo.

Parlons déjà du CD. Les 4 titres live, dont 3 figurent l’image en prime sur le DVD, témoignent très bien du potentiel du groupe: avec une présence scénique impressionnante, les mecs assurent sur les titres les plus pêchus (‘Maybe Memories’ permet de prendre toute l’ampleur du phénomène) comme sur les titres les plus calmes représentés sur la galette par ‘On My Own’ dont le final à couper le souffle vous nouera la gorge….
Les titres qui suivent, 4 demos, attestent des anciennes faiblesses du groupe comme de leurs influences: les réussis ‘Zero Mechanism’ et ‘Just a Little’, avec son intro presque tribale et son break Kornélien, sonne comme un morceau de new-metal aux relents emocore bien sentis. Par contre, ‘It could be a good excuse’ sonne comme du Refused ou du Glassjaw bien foiré. Seule la demo ‘Bulimic’ ici présente, se verra pressée sur leur album mais avec une production bien plus clean, les demos ayant été enregistrées et auto-produites par Branden Steineckert , le batteur, dans sa chambre…
L’album se poursuit par un titre écrit pour une compilation de Noël éditée par une célèbre radio californienne. L’ambiance de Noël est bien présente avec les bruits de grelots et les toussotements de grippé… A part ça, le morceau est dans la veine de leur premier album, c’est-à-dire ô combien beau et efficace. Pour conclure, on a droit à une magnifique ballade au piano écrite et interprétée par Bert McCraken lors des sessions d’enregistrements pour ‘The Used‘. Tout en nuances, le morceau prouve que Bert ne demériterait pas à envisager une carrière à la Ben Folds.

Le DVD, quant à lui, mérite amplement qu’on y jette un coup d’oeil, et plus si affinités…
Le ‘Video Diary’, à la fois très complet et très intéressant (toujours pour le fan…) nous dresse tout l’historique du groupe, de sa formation à la tournée en Europe en passant par l’enregistrement de l’album avec le délirant John Feldman, et leur passage au Vans Warped Tour 2002. Il est complété par le bref portrait de chaque membre du groupe, le tout non sous-titré of course
On retrouve aussi sur le DVD les 4 clips du groupe: ‘A Box Full Of Sharp Objects’ déjà présent sur l’album homonyme, ‘Taste Of Ink’, ‘Buried Myself Alive’ tous deux accompagnés de leur making-of et l’inédite vidéo de ‘Blue And Yellow’.
Enfin, reste la performance live du groupe, très bien filmée avec un Bert McCraken dans le rôle du frontman survolté , impressionnante donc mais décevante car écourtée comme on peut le constater en repérant ici-et-là sur le DVD des extraits d’autres morceaux joués le même soir, laissant un arrière-goût (a taste of ink…) dans la bouche de ceux qui les avaient vus déjà ‘bièvement’ lors de leur passage en France.

3,5/5 pour le CD, 4,5/5 pour le DVD…allez, 4 étoiles, ça leur apprendra…