Natasha Kahn évolue toujours en terrain connu. Toujours entre Kate Bush, Bjork et d’autres influences sonores empruntées aux eighties, elle continue d’écrire des morceaux à prénoms (Marilyn et Laura ici) et s’amuse même à se dénuder sur sa pochette pour marquer les esprits dans la durée et aussi signifier qu’il s’agit de son album le plus personnel, sans artifices.

Berçant entre les sonorités cheloues (Oh Yeah), le déjà entendu (Winter Fields, Marilyn) et même le chant messianique (Lilies), elle évacue avec facilité l’épreuve du troisième album. Si les trois premiers extraits annonçaient un album un peu chiant, une fois la totalité en main il n’en est rien. Le dernier single All Your Gold dispose de ce petit rythme familier évoquant le Somebody That I Used To Know de Gotye qu’on a tous plus ou moins subi ces derniers mois. Une ressemblance qui serait presque assumée puisque Natasha nous parle également dans le refrain de quelqu’un qu’elle a connu dans le passé ! Un titre efficace et rythmé qui saura bien vendre l’album aux radios.

La tribale Horses of the Sun serait également un bon single et se classe dans les temps forts de l’album. Au même titre, l’éponyme The Haunted Man et ses voix masculines sous fond de percussions militaires ne démérite pas non plus et se démarque dès les premières écoutes. A Wall et Rest Your Head agiteront tranquillement les foules en concert et sont là pour bien appuyer que The Haunted Man n’est pas là pour nous faire bailler. La très instrumentale Deep Sea Diver se charge de clore le bal en douceur et nous laisse avec une impression générale plus que positive.

Encore épaulé par une couverture médiatique importante par rapport à son succès commercial , Bat For Lashes peut se targuer d’être LA figure féminine indie, adoubée par le sacro-saint Pitchfork et loué unanimement pour son travail sur l’univers de sa musique allant de son songwriting à sa direction artistique. En faisant avancer sa formule par touches, la pakistanaise la plus connue du moment continue d’être le groupe qui fait tripper votre copine et vous également avec modération. Attention pourtant à la redite qui pointe sagement mais sûrement le bout de sa frange Natasha…

En concert à Paris au Trianon le 25 novembre et le 28 à Lille au Splendid.