Ran, c’est un ‘concept alternatif électro indus‘ originaire de Besançon qui a décidé de faire les choses bien. Artwork nickel voire somptueux, un site internet impeccable et surtout, une production presqu’infaillible. Car il faut bien l’avouer, à l’écoute d’un cd dont on n’a jamais entendu parler, on a toujours peur de tomber sur un ‘truc enregistré dans une grange qui transpirerait l’odeur de bouse‘. Mais rassurons-nous, ce n’est pas le cas ici.

C’est donc rassuré par les premières secondes de ‘Mémo‘ qu’on se prend à se délecter des trouvailles sonores trouvées lors de l’écoute de ‘Ran‘, leur premier album prometteur. Ambiance électro et métal dès le début mais Ran ne tombe pas dans le piège du genre : on est loin de l’ambiance traditionelle glauque à souhait où moutons et autres rats empaillés sont victimes d’un satanisme lourd et récurrent. Quoiqu’à l’introduction d”Abject‘ on se pose la question… jusqu’à entendre la voix du chanteur plus traditionnelle, qui malgré tous les efforts aurait pu se caler sur n’importe quel album de métal français. Mais qu’importe, le mélange des instruments est tant bien foutu qu’on oublie ce petit bémol.

Si en grande majorité l’album se veut posé, on aura droit à quelques sursauts de la part des guitares et autres boites rythmiques savamment programmés. L’effet d’une piqure d’adrenaline directement dans le système nerveux aurait le même effet. La sublime ‘Ran‘, ‘Abject‘, ‘Amer‘… Et ‘Précaire‘ aux riffs flottants… Tant de titres plus mélodiques les uns que les autres, juste avant de se lancer dans l’écoute de ‘Remix Norme‘, trip entièrement électro complètement barré qui ne PEUT PAS en décevoir.

Malgré une finition exemplaire et l’utilisations intensive d’informatique (assumée et voulue en même temps), rien de faux dans ‘Ran‘ ni de son grossi abusivement pour toujours en faire plus. En bref, un premier album réussi qui risque de faire qu’on attendra nos habitants de Besançon au tournant la prochaine fois…